PATAGONIE ANDINE CENTRALE

En passant

PATAGONIE ANDINE CENTRALE ET LA PAMPA

Que le temps passe vite !!!
Voilà déjà plus de 11 mois que nous sommes en route et notre voyage arrive gentiment à son terme.
Le 04 avril, l’Azalaï et Michel embarquent à Montevideo en Uruguay pour amorcer le retour en Europe qui va durer environ un mois.
Sylke, quant à elle, va rentrer en avion, car elle reprend le travail le 1er avril.

En attendant, nous allons dans cet article vous faire découvrir quelques joyaux de la Patagonie Andine Centrale, comme  le Parc National chilien « Torres Del Paine »,  ainsi que le parc argentin « Los Glaciares » avec le glacier « Perito Moreno » et le massif du « Fitzroy ».

Central Andine Patagonia and Pampa
Doesn’t a year sound like a really long time? But we all know that time flies and I can tell you, now that we are close to the end of it, it starts to feel like a “normal holiday”…
 Only 2 more weeks and I will be back to work on April 1st (not a joke 🙂 ). Michel and the Azalaï will take the boat on April 4th in Montevideo (Uruguay) and will arrive in Hamburg a little less than a Month later (depending on weather conditions during the Atlantic crossing).

Anyway, between January and now we have visited another few great places, this time in the Central Andes and the Pampa of Patagonia. Have a look at this new article for the national parks “Torres del Paine” and “Los Glaciares” with the “Perito Moreno” glacier and the Fitzroy massif, as well as ancient Cave Paintings, a Petrified Forest and Argentinians Atlantic coast.

Depuis Ushuaia, nous remontons jusqu’à Puerto Natales.
De là, nous nous dirigeons vers l’entrée du Parc National Torres del Paine.
Les « Torres del Paine », trois tours de granit qui ont donné leur nom au parc sont apparues il y a 12 millions d’années, lorsqu’une poche de magma s’est incrustée sous la croûte de roche sédimentaire.
En se refroidissant très lentement, le magma s’est transformé en granit.
Avec le temps, les glaciers ont érodé la roche sédimentaire plus tendre et ont mis à jour ces tours de granit que l’on peut admirer aujourd’hui.
La roche sédimentaire de couleur noire contraste admirablement avec le granit de couleur claire.
Le parc, fondé en 1959 est l’un des parcs les plus fréquentés d’Amérique du Sud avec plus de 150’000 visiteurs annuellement.

From Ushuaia, where we had embarked on our Antarctica trip, we are now going back north and one last time cross the border to Chili to return to Puerto Natales from where we visit the nearby situated famous National Park “Torres del Paine”.
With more than 150’000 visitors per year, Torres del Paine is one of the most visited national parks in South America. We arrive at the end of the high season and the relatively large number of people we see here is definitely different to the rather quite atmosphere of the majority of locations we have visited during the year. It is still not unpleasant but certainly remembers us of Europe.

Vue du massif depuis l’entrée du Parc national « Torres del Paine »IMG_1485

The distinct shape and colour of the Torres del Paine massif is created through a mix of sedimentary mudstone and granite stone. Its origin goes back 12mio years, where a magma flow created a pocked close to the surface. The cooling process of such underground pockets can take up to millions of years and allows the material to crystallise to granite. Then over time glaciers ground down the surface material and created this impressive massif.

Sur la route qui nous rapproche du départ de la randonnée qui nous permettra de nous rendre au pied des trois tours, nous rencontrons de nombreux émeus se pavanant dans les champs.
Feb 13. we enter the National Park and see plenty of wild life on our way closer to the massif.

IMG_1476 IMG_1477

Les guanacos sont aussi très fréquents dans cette région.
IMG_1485b

Nous nous rapprochons de plus en plus.
IMG_1486a1 IMG_1486b

Ce matin, nous nous levons aux aurores, afin de profiter d’une belle lumière sur les tours.
Alors que nous sommes en route pour les 3h30 de marche nécessaires pour y arriver, le soleil se lève sur les massifs environnants.

Today, we will climb up to the base of the Torres. We are super lucky with the weather. Apparently it can take weeks to get a sunny day. To profit from the morning light we start the hike at sunrise, which turns out to be a very wise decision since on our way down temperatures rise easily above 30°C and we cross many read faced backpackers that still have a lot of height to gain before reaching Refugio Chileno that serves as base camp for the hike up to the Torres.

IMG_1487b IMG_1487c

A mi-parcours, nous rencontrons le « Refugio Chileno » qui sert de camp de base pour la montée aux « Torres ».
IMG_1532

Nous aurions bien aimé y passer la nuit pour être au lever de soleil aux tours mais à cette saison, impossible d’y trouver une place libre sans réserver des semaines à l’avance.

A partir de là, le chemin grimpe à travers un pierrier, et après cet ultime effort, nous atteignons le but de notre randonnée.
Les tours se dressent, majestueuses, en se découpant dans un ciel sans nuages.

IMG_1537 IMG_1543

Nous y restons deux bonnes heures, dans une atmosphère agréablement réchauffée par les rayons du soleil avant d’entreprendre la descente qui, par le même chemin, va nous ramener au fond de la vallée.

Patagonie Andine

Après une nuit de repos, nous nous déplaçons de quelques kilomètres dans le parc pour y effectuer une autre randonnée dans les alentours du glacier Grey.
Ce glacier fait partie de l’énorme champ de glace patagonique sud (il existe un autre grand champ de glace plus au nord) de 13’000 km2 pour 350 km de long.

Next target in the park is the Grey glacier and lake. The glacier represents one of the 13 “fingers” of the southern Patagonian ice fields with 13’000km2 and 350km length.  

Ce soir-là, le soleil nous fait cadeau d’un lampion avant d’aller nous coucher.
In the evening the park offers us a spendid sunset.

IMG_1555

Pour nous donner une vue panoramique de l’endroit, nous prenons un peu d’altitude.
D’un côté, nous y découvrons le glacier Grey….
In the morning we climb up the hill opposite the glacier lake for the full view:

IMG_1555a

….et de l’autre, la plaine avec le « Lago Grey » et ses affluents et confluents.
IMG_1556

Les vents forts étant omniprésents dans cette région du globe, les arbres ont tendance à se développer sur un seul côté, ce qui donne une bonne idée de la direction d’où il souffle la majorité du temps.

The ever blowing wind forces the trees to grow one-sided. Easy to guess what the predominant wind direction is:

IMG_1556a

En ce matin du 15 février, alors que le soleil brille et que la température est de 15°C, nous entamons la randonnée de 11km qui va nous amener au « Refugio Grey ».

The following day, we start our hike to the Grey glacier and the Refugio Grey” where we will spend the night.

IMG_1571

En 2011, un touriste mal avisé a allumé un feu pour une quelconque raison et qui a eu pour conséquence l’embrasement et la destruction de 10% de la flore du Parc National « Torres del Paine ».
Les traces en sont encore parfaitement visibles malgré la végétation qui reprend péniblement vie.

In 2011 a tourist campfire got out of controll and with the dry climate here 10% of the park surface was destroyed very quickly. Today the sad results are still clearly visible and nature is only slowly recovering.

IMG_1572

En chemin, les premiers glaçons ayant quitté le front du glacier s’offrent à notre vue.
On the way we see the first « icebergs » that broke off the glacier and now float down the lake.

IMG_1572b

Nous avons aussi droit à une vue plongeante sur la partie du champ de glace débouchant dans le « Lago Grey ».
Slowly we get closer to the glacier.

IMG_1577

Alors que nous traversons un sous-bois où le « digitalys » est roi,…

IMG_1586

…un bruit caractéristique nous fait soudain lever la tête. C’est le « Carpintero » en plein travail de recherche de nourriture.

Uncountable Digitalis and a wood packer accompany us:

IMG_1584

En se rapprochant, les fragments de glaces deviennent de plus en plus nombreux et prennent l’apparence de petits nuages dans un ciel laiteux.

The closer we get to the glacier the more ice pieces float in the water. The lake is greyish from small rock particles in suspension which is called “glacier milk”.

IMG_1590

Arrivés au refuge, nous nous rendons au mirador Grey d’où nous pouvons jouir d’une admirable vue sur le glacer du même nom.

From the final view point « mirador Gry » close to the “refugio”, we finally have the full view of the glacier.

IMG_1592

Nous passons une nuit au refuge et le lendemain matin, nous retournons en direction du « Lago Pehoe » que nous traversons sur toute sa longueur à bord d’un catamaran avant de retrouver notre Azalaï pour la découverte suivante.

The next morning we return vie lake « Pehoe » with its intense turquoise colour.

IMG_1597

Nous quittons maintenant le Parc National Torres del Paine et aussi le Chili pour rejoindre l’Argentine.
Nous traversons la pampa avant d’atteindre notre première destination, El Calafate.

To reach our next destination “El Calafate” inside the National Park “Los Glaciares”, we drive through a part of Argentina’s huge « Pampa ». Roughly 400km wide and 1500km long this flat and arid landscape covers almost all of Argentineans Patagonia. Due to its rough climate it is scarcely inhabited and almost exclusively used for sheep.

IMG_0854

Jeu d’ombre à la lumière du matin.
Shdows are incredibley sharp with the intense early morning sun of Argentians Pampa:
IMG_0724

El Calafate est totalement vouée au tourisme et ne vit qu’à travers lui durant la haute saison.
Le reste de l’année, c’est une ville morte.

La principale raison de la venue des nombreux touristes dans la région est la présence assez proche du Parc National « Los Glaciares » et son glacier vedette, le Perito Moreno.
Ce glacier fait aussi partie, comme le glacier Grey de l’énorme champ de glace patagonique sud.
Perito Moreno, d’une surface de 257km2 pour une largeur de 4km est le glacier qui avance le plus vite de tous les glaciers connus avec quelques 2 mètres par jour. Cette grande vitesse, génère sans cesse des chutes de morceaux de glace qui plongent dans le lac avec un fracas de tonnerre.

El Calafate is a small touristy town that functions as departure point for the famous “Perito Moreno Glacier”. Outside the short season the town shuts down.
Although we have seen many glaciers in Antarctica, Perito Moreno was still worth visiting for us. Unlike glaciers in Europe or Antarctica, this one sits in an area where plants and even trees are present  (surprising how both can survive next to each other). In addition, with roughly 2m/day it is the fastest moving glacier on earth and thus has a high calving rate. During our visit we actually do see some big pieces breaking off the glacier wall but are not quick enough to take photos. Anyway, it is an impressive sight when a huge piece of ice drops into the lake and produces an immense wave!

IMG_0761 IMG_1621 IMG_1628

 Le côté inhabituel ici est que nous avons présence de forêts et de glaces au même endroit.
IMG_1641

D’El Calafate, nous nous rendons maintenant un peu plus au nord et quittons les abords du « Lago Argentino » pour rejoindre les rives du « Lago Viedma » et de là le village de « El Chaltén ».

From here we continue our trip to “Lago Vidma” and “El Chaltén”.
IMG_1646 IMG_1646b

El Chaltén, village créé en 1975 pour accueillir les nombreux touristes intéressés cette fois par les pointes dressées au ciel du  « Cerro Fitz Roy » avec ses 3405 mètres et du « Cerro Torre » 3102 mètres.
Ces formations rocheuses ont la même origine que celles des Torres del Paine  et présentent un spectacle assez similaire.

De loin déjà, nous pouvons apercevoir ce massif montagneux qui aujourd’hui émerge des nuages.

El Chaltén is also part of “Los Glaciares” National Park and almost exclusively serves as base for visits of the remarkable “Fitz Roy” massif (3405m) and the immense glacier field behind it.
For our stay here, we have planned two day trips. One to the base of the “Fitz Roy” and one to the base of the “Torre”.
After the flat and dry Pampa we enjoy the first views of the massif while approaching “El Chalten”. As colour and shape suggest, it went through a similar creation process as “Torres del Paine”.

IMG_1649 IMG_1650

Les possibilités d’approche sont toutefois plus nombreuses et variées.
Nous attendons 2 jours à El Chaltén que les conditions météo s’améliorent afin de profiter d’un ciel bleu pour faire notre randonnée au Fitz Roy.
Nous prenons un bus qui va nous mener une dizaine de kilomètres plus loin, à un point nommé El Pilar, où commence un chemin qui revient à El Chaltén en passant par la « Laguna de Los Tres » après 22 kilomètres de marche et 750 mètres de dénivelé.

Divers points de vue le long du chemin nous donnent déjà de belles images sur ce pic et ses glaciers.

Again we are lucky and only have to wait 2 days for the perfect hiking weather. Apparently also here it can take weeks to see a cloudless day.

IMG_1653

En chemin, les torrents descendant du glacier nous offrent une eau parfaitement potable.
Les responsables du parc font tout particulièrement attention à ce que cela ne soit pas affecté par les nombreux touristes de passage en équipant plusieurs endroits de toilettes et en mettant des panneaux d’information sur le comportement à tenir pour ne pas la souiller.

Our backpack is rather light since the water in the park in all rivers and lakes is drinkable! It is frequently reviewed and upon arrival in the Park all tourists are reminded to help maintain its quality.

IMG_1656

Après 3 heures de marche, nous atteignons enfin la lagune et le pied du Fitz Roy.

After 3 hours 11km and 750m climb we reach the Fitz Roy glacier lake. The air is crystal clear, the sky intense blue and the panorama is breath taking:

IMG_0783IMG_1663 IMG_1664

Après cette belle journée, nous décidons de faire une journée de repos avant d’entreprendre notre prochaine étape, la randonnée à la « Laguna Torre » qui offre la meilleure vue sur la montagne du même nom.

Encore une journée à 22 kilomètres à se mettre dans les jambes avec toutefois un dénivelé de seulement 500 mètres.
Le chemin est très agréable, à part quelques tronçons pierreux.
Lorsque nous arrivons à la lagune, le ciel est voilé mais on voit une lente diminution de la couche nuageuse.
Le temps de pique-niquer et d’admirer le paysage suffit pour que la « Torre » se découpe dans un ciel devenu bleu.

The second hike to “Laguna Torre” is as pleasant as the first one. Excellent weather, beautiful views, 22 km and only 500m climb.

IMG_1707 IMG_1714

Nous sommes maintenant le 26 février et il est temps de continuer à progresser vers le nord.
A peine avons nous quitté El Chaltén que nous faisons une rencontre insolite. Un voilier, toutes voiles hissées et bien gonflées progresse sur la route dans la même direction que nous. Après les avoir dépassés, nous nous arrêtons et passons un moment à discuter avec l’équipage.
Ce sont deux Allemands qui ont modifié un « Laser » sud-américain en lui ajoutant 3 roues dont celle de l’arrière est directement connectée à une barre franche.
Leur intention est de rallier Buenos-Aires par la route.
Pour les intéressés, voici leur blog : www.land-sailor.com

The 26th of Feb. we leave “El Chalten” to continue our road up north. Shortly after we overtake a boat. Yes! a sail boat with sails up und moving along the road pushed by the wind. After we had processed what we just saw, we turn the car around to chat with the two sailors that just stopped the boat to change the fore sail. The two Germans have modified an Argentinean “Laser” into a “Land Sailor” and are aiming to reach Buenos Aires by road. If you want to know more about this crazy project, here is the blog:   www.land-sailor.com

IMG_1722

Nous atteignons bientôt notre but de visite suivant qui se nomme « Cueva de las Manos ».
Situé dans un cañon, nous profitons de ce merveilleux paysage pour passer la nuit au bord de celui-ci.

Back on the road, we soon reach the “Cueva de las Manos” situated in a beautiful canyon where we decide to spend the night.

IMG_1728
IMG_1743

C’est un site que les chasseurs fréquentaient il y a déjà 9000 ans.
Ce qui fait la particularité de cet endroit, est que les différentes générations d’habitants y ont peint sur la roche des mains en négatif.
Ils préparaient une lotion colorée au moyen de colorants issus de terre ou de végétaux qu’ils mélangeaient avec de l’eau puis aspergeaient l’une de leur main à l’aide d’un os creux servant de paille.
Les mains gauches sont représentées à raison de 70% contre les droites à 30%, ce qui démontre qu’à l’époque, comme aujourd’hui, les droitiers étaient majoritaires.

Already 9000 years ago this canyon was used by human beings as seasonal home and for hunting. Different generations have not only left wall paintings of animals and hunting scenes but also “negative” hands.
Experts have deducted that a fine paste was prepared from coloured soil and then blown over the hand onto the cave wall using a thin hollow bone.
Size and shape of the hands show that men, women and children participated in what is now interpreted as a group ceremony. Interestingly the designs represent 70% of left hands and 30% of right hands, which shows already a similar split to today.

IMG_1737 IMG_1739

Nous continuons ensuite en direction de Sarmiento et de là, bifurquons vers le site du « Bosque petrificado » (la forêt pétrifiée).
Il y a 70 millions d’années, cette région comptait de nombreux cours d’eau et  lacs et de ce fait était couverte d’une végétation dense. C’était un habitat privilégié pour les grands animaux tels les dinosaures.
Aujourd’hui, de nombreux troncs d’arbres pétrifiés jonchent le sol dans un paysage lunaire.

We now turn east to cross over to the Argentinean Atlantic coast. Not far from the caves in the area of Sarmiento we visit a petrified forest in Parque National de “Bosque Petrificado”. 70 million years old petrified Auracaria trees from the time where thick forests and dinosaurs lived in this area, lie here in a lunatic landscape. Hard to imagine that this once was a tropical forest.

IMG_1757
IMG_1765

Nous continuons notre traversée de l’Argentine d’ouest en est pour arriver à la Péninsule Valdés.
Nous avons donc rejoint l’océan Atlantique et passons une première nuit à la « Punta Ninfas » qui fait face à la pointe sud de la péninsule.
Endroit sauvage et des plus tranquilles.

We reach the Atlantic coast at “Peninsula Valdes” a famous nature reserve. Before entering the reserve we spend a very quiet afternoon and night at “Punta Ninfas” next to a Lighthouse and very close to a 50 m cliff from where we observe marine birds. After a little discussion we park the car for the night 20 m away from the cliff. Michel had first parked it less than 10m away…

IMG_1767 IMG_0887

Nous quittons ce matin ce havre de tranquillité et nous rendons à la péninsule pour en faire le circuit nord qui permet de visiter trois points encore fréquentés par des animaux marins.
La Péninsule Valdés est très connue pour les baleines Franches Australes qui viennent se reproduire dans les deux baies entre les mois de juin et décembre.
Nous sommes bien sûr beaucoup trop tard et il nous faut nous contenter de quelques rares pingouins de Magellan, d’une colonie de femelles éléphants de mer et de trois colonies de lions de mer.

Peninsula Valdes is particularly famous for the more than 1000 Franca Australes wales that come between June and December to the two bays north and south from the peninsula. We are obviously completely out of season but we still see three big sea lion colonies with over 100 cute babies, a sea elephant colony unfortunately without a big nosed male and a few late Magelan Pinguins.

IMG_1772 IMG_1773 IMG_1774 IMG_1788 IMG_1794 IMG_1791 IMG_1800
IMG_1807

Nous avons aussi le loisir d’y voir évoluer quelques animaux terrestres tel le tatou.
AND since a while we are trying to take a photo of this animal!!!

IMG_1785 IMG_1786
Et aussi le Cui, cochon d’Inde local qui se mange d’ailleurs couramment dans ces régions.

There are also plenty of “Cuy” on the island (part of the guineaig family, I think). The rather dry climate doesn’t seem to bother them:

IMG_1813

Et bien sûr le guanaco, présent dans toute la Patagonie centrale et sud.
And of cause there are many elegant Guanacos too :

IMG_1809

Avant de quitter Valdés, nous faisons un petit tour à l’île aux oiseaux qui se trouve sur l’isthme qui mène à la péninsule.
Cette île a inspiré Antoine de St Exupéry dans son premier dessin du livre  » Le Petit Prince« .
On pouvait penser qu’il avait dessiné un chapeau mais en réalité pour lui, c’était un serpent qui avait avalé un éléphant.
L’endroit est particulièrement apprécié des oiseaux migrateurs.
Ils y sont nombreux à se délecter de l’abondante nourriture présente dans ces lieux appelés « Cuello de botella » (goulot de bouteille).

Next to Valdes lies the small island “Islas de los Pajaros”. It is not only an important stop-over spot for migratory birds, but you should also recognise the shape of it since it was used in a worldwide known little French book that many have read during their French classes in school: 

IMG_1817

You obviously immediately saw that the book I am talking about is “Le Petit PrinceJ and that Antoine de St Exupéry has copied the shape of this island to draw a hat, or better a Boa that has just swallowed an elephant. This is true! He apparently loved Patagonia and has seen the island during one of his flights over this area! He also created the first airline for postal transport here.

Après la Péninsule Valdés, nous continuons à longer la côte est de l’Argentine et faisons un arrêt à « El Balneario del Condor ».
La particularité ici, hormis d’être un village très tranquille, bordant une grande plage, est que la falaise située à l’extrémité sud de la plage abrite la plus grande colonie de perroquets barranquero ou perroquet des ravins connue au monde.
Chaque année, entre les mois de septembre et janvier, 35’000 couples de perroquets viennent donner naissance à leur progéniture répartis sur les 12km de long de la falaise.
Aujourd’hui, à mi-mars, seuls quelques centaines de perroquets sont restés là, juste pour que les rares touristes de passage puissent en faire quelques photos.

We continue our way up the Atlantic coast where uncountable sea resorts are aligned along endless beaches. Every 300 to 400 km we stop to spend the afternoon and the night at a different beache. All of them are all beautiful and we enjoy the tranquil mix of driving and time at the beach that bring us slowly closer to Buenos Aires.
At least two of the beach resorts deserve special mention. One which is called “Mar de Las Pampas”, which is at the moment the trendiest resort of all Argentina. A big pine forest grows here up to the sand dunes and all houses and even small shopping centres are build beautifully around or under the big pine trees. The buildings are rather small and mostly made from natural materials. Ecology is The word here  including recycling and living in line with nature. We absolutely love this place!!!
Unfortunately no photos since a big thunderstorm was happening the morning we left and this is also when we had planned to take the photos
.
The other beach resort worth mentioning is “El Balneario del Condor”, where along a 12 km cliff at the shore the world biggest “Burrowing Parrot” colony is situated. Around 35’000 couples bread here every year in little nests carved into the soft lime stone of the cliff. We arrive outside beading season and only a few 100 parrots are still here.
The noise is still impressive though.

IMG_1824

IMG_1823

L’endroit nous plait bien et comme il nous reste quelques petits jours avant de devoir rejoindre Buenos Aires, nous en profitons pour nous installer ici pour deux jours.
La météo étant très agréable, un petit jogging de mise en forme au lever du soleil, sur une plage déserte, s’impose.

Every morning before breakfast we go for a run at the beach. What a great way to start the day. We will definitely miss this!

IMG_1827

Nous sommes aujourd’hui le 12 mars et il ne nous reste plus que 1400 km avant de rejoindre Buenos Aires.
Nous allons tranquillement longer la côte afin d’y être le dimanche 16 mars car pour terminer ce périple, nous avons décidé d’affiner nos connaissances de l’espagnol en suivant un cours  particulier intensif d’une semaine.

Today is March 18. And by now we are in Buenos Aires. We stay in a posh hotel for a change and are taking one week Spanish advanced course to consolidate what we have learned over the last months. Four hours of intensive course every afternoon and homework during the mornings. Not much time to visit the city during the day, but we do see some of the night live and the great restaurants! 

IMG_1834

Il sera ensuite temps pour Sylke de prendre l’avion de retour et pour Michel de rejoindre gentiment Montevideo afin d’embarquer sur le bateau de retour qui est prévu pour le 4 avril.

Il est maintenant aussi temps de vous dire au revoir et de vous remercier encore une fois pour vos nombreux messages que ce soit par e-mail ou directement sur notre blog.

Merci aussi de nous avoir suivi et à bientôt sur le continent européen.

Well, with this it is time to say good bye since this is the last article we will send to you.
Nevertheless, There will soon be one little add on to let you know what our preferred places are in S
A. Just to anticipate questions…

We hope you enjoyed traveling together with us and we are looking forward to seeing you soon back in Europe!

Amitiés à toutes et tous de Milke.