Nature et vin de Salta à Santiago de Chile

En passant

Bienvenue dans ce nouvel article.
De Salta, à l’ouest de l’Argentine, à Santiago de Chile, en passant par Mendoza, nous traversons les régions œnologiques de ces deux pays.
Durant ce dernier mois, nous voyons une alternance de paysages montagneux, côtiers et viticoles.
Nous y rencontrons aussi des connaissances et découvrons également, de cave en cave, d’excellents vins.

Bonne lecture !

Wine and Dine in Argentina and Chile

Undisputable the best wine in South America comes from the area between Salta and Mendoza in Argentina and from the area around Santiago in Chile. In addition to excellent wine and food, in the past Month we discovered a stunning landscape, which fluctuates from desert and impressive rock formations to lush vineyards, fruit and vegetable plantations.

Enjoy the pictures and why not get inspired to taste some of the vines we discovered (see list at the end of the article)!
Most of them you can also buy in Europe, we were told.

Pour descendre de Salta en direction de Mendoza, nous choisissons de prendre une petite route qui serpente à travers la montagne et nous fait découvrir de charmants petits villages.
Cachi est l’un des premiers rencontrés.
Petit village très pittoresque, distant de 150 km de Salta, sur la ruta 40 à 2280 m/mer.
Pour l’atteindre, nous devons traverser la Questa del Obispo et passer un col à 3400 m/mer.
Le paysage à travers les montagnes de roches ocre est magnifique.

It is beginning of November and we are now heading from Salta (north-west Argentina) direction south to Mendoza via several national Parks, lovely villages and impressive Bodegas. Spring has come to this area and not only the mighty Candelabra cactuses are flowering.
Funny to hear at the same time that the first snow has come to Switzerland. In addition, Christmas decoration starts to show in many shops here. And this at temperatures around 30°C.

DSC00101

La place de Cachi. Cachi, one of the villages on our road:
DSC00107

De là, la route longe le « Parque Nacional Los Cardones » et c’est donc au milieu de nombreux cactus candélabres pouvant atteindre 8 mètres de hauteur que nous évoluons.
De plus, la nature nous offre leurs fleurs en cadeau. Might candelabre cacti along our road: 
DSC00123 DSC00117 DSC00116 DSC00113

Nous arrivons bientôt à Molinos, autre village pittoresque, et de là, prenons la piste qui nous mène à Colomé.
Colomé et un domaine viticole créé en 1831 par les Espagnols dont la femme du gouverneur avait importé des plants de vigne de la région de Bordeaux.
Le domaine a été racheté par un Suisse du nom de Hess en 2001 qui l’a complètement reconstruit et en a fait un outil de production très moderne, produisant 1 million de litres de vin de qualité biologique.
Il a également bâtit une église et une école pour les habitants de la région.
Le vin produit est principalement du Malbec mais aussi du Cabernet Sauvignon et même un blanc, le Torrontés, cépage qui n’existe que dans la région de Salta.
La situation particulière du domaine, loin de toute activité humaine, permet de cultiver la vigne sans atteinte de maladies telle que le phylloxéra et par conséquent sans traitement chimique.
Le domaine cultive également des vignes qui ont la particularité d’être les plus hautes du monde (3150 m/mer) et probablement les plus vielles, puisque les ceps sont plantés sur leurs racines d’origine.
L’accueil au domaine est très chaleureux et nous avons droit à une visite des installations, une vidéo relatant l’histoire du domaine et pour le bouquet final, une dégustation des vins produits sur le domaine.

Colomé, is the first Bodega we visit. A 10km dirt road leads though semi-arid, beautifully coloured rocky land to the Bodega and its vineyards. Colomé was created by the Spanish in 1831 with the help of the governor’s daughter that brought the first plants from the area of Bordeaux across the Atlantic. Since in Europe at this time the vines were still grown on their own stems all vineyards here were and still are plated like this. The very dry air and the secluded location explain that typical wine diseases have not reached Colomé allowing the traditional process. It most likely also explains why you can find here the worldwide oldest vineyards with vines from the beginning of the Bodega, so more than 180 years old.
The bodega was bought and fully renovated by a Swiss in 2001. Since then the wine is grown organically and positioned (justifiably) as a high quality product. The warm welcome, the pleasant tour, the charm of the site and last but not least the excellent tasting make it a very pleasant afternoon.

DSC00135 DSC00127

La fin de la journée pointant le bout de son nez et, quand à nous, ayant
probablement dépassé le quota d’alcool permettant de conduire en sécurité, nous
nous arrêtons en chemin et élisons domicile dans le lit d’une rivière à sec en
cette saison.

We profit from the beauty of the area and spend the night and half of the next day just off the road on our way back to the main road.

DSC00140 DSC00137

Après un bon petit déjeuner…….DSC00159

……..nous reprenons la route en direction de Cafayate en poursuivant le long de la ruta 40 à travers la « Valle Calchaquies ».
Cette vallée présente des paysages à couper le souffle.
La roche de couleur ocre a été érodée par le temps et les éléments et à chaque virage nous offre une nouvelle sculpture.

The little charming town of Cafayate that lies between several large bodegas, is our next target. On the way there we drive through the beautiful  “Valle Calchaquies” and its spectacular rock formations.

DSC00168 DSC00166

Ce matin, nous partons tôt afin d’aller randonner le long du Rio Colorado, près de Cafayate.
A nouveau des paysages magnifiques ou le cactus candélabre est roi.

The next day we start early from Cafayate to hike through the gorge of Rio Colorado.

DSC00186 DSC00188 DSC00203 DSC00190 DSC00205

La journée ayant encore de belles heures devant elle, et ayant pris goût aux vins de la région, nous en profitons pour visiter une nouvelle cave (bodega).
Cette fois, c’est le tour de la bodega Esteco.
Accueil chaleureux et visite très instructive, suivie d’une dégustation nous donnent un point de vue assez complet de ce domaine viticole appartenant à un grand groupe.

After the hike follows the next bodega visit: Esteco (we decided one Bodega a day is enough, although this does not do justice to the many we are potentially interested to visit…). Again excellent wines, beautiful site and we now carry 10 bottles of wine in the camping car (delicately stored between the sleeping bags, our cloths, our books…).
In this area the most remarkable white wine comes from the grape Torontés. a grape that is exclusively grown in Argentina. A wine we will definitely look out for back in CH.

DSC00225 DSC00218

Un voyageur motocycliste, rencontré récemment, nous dit que la ruta 68, remontant de Cafayate à Salta présente des paysages aussi grandioses que ceux rencontrés sur la ruta 40.
Nous décidons d’en faire l’expérience et ne sommes pas déçus.

The next day, we continue the visit of the area with more spectacular rocks and panoramas.

DSC00180 DSC00171 DSC00249

Toujours le long de la ruta 40, nous arrivons à Amaicha del Valle.
Ce village a la particularité d’abriter un magnifique musée consacré à la Pachamama (la terre nourricière en langage quechua).
Nous n’en voyons malheureusement que l’extérieur, vu que c’est dimanche et jour
de fermeture. Dommage !

Further down south in Amaicha del Valle we stop to visit a very spectacular museum of Pachamama, the goddess of the earth which is a key figure in the Inka religion and still
s spiritual world of South America. Unfortunately the museum is closed on Sundays and we can only make a few photos across the fence.

DSC00263 DSC00271
Prochaine étape, Vallecito.
Vallecito abrite le sanctuaire de la « Difunta Correa ».
Deolinda Correa était une femme mariée dont l’époux, Clemente Bustos, fut recruté pendant les guerres civiles qui ont agité l’Argentine au milieu du XIXe siècle. Deolinda, soucieuse de la santé de son mari, entreprit de suivre la troupe dans les déserts de San Juan avec son nourrisson, quelques vivres et deux gourdes d’eau. Lorsque ses provisions furent épuisées, elle se coucha à l’ombre d’un arbre, son fils au sein, et elle mourut de soif, de faim et d’épuisement.
Son corps fut retrouvé le lendemain par des muletiers, mais le nourrisson, qui avait continué à téter, était bien vivant. Deolinda fut enterrée dans les environs, à Vallecito, et l’enfant fut emporté. Selon une version de la légende, il décéda le lendemain et fut inhumé aux côtés de sa mère; selon une autre, il fut recueilli et élevé par une famille.
Le culte à Deolinda Correa commença peu après sa mort, lorsque des paysans vinrent se recueillir sur sa tombe. Peu à peu, on lui attribua des miracles, dont le premier aurait été la survie de son fils.
Le sanctuaire de Vallecito, qui comprend aujourd’hui près de vingt chapelles, est devenu un véritable village où un million de personnes se rendent en moyenne chaque année. Le culte de Difunta Correa s’est répandu parmi les muletiers, puis parmi les camionneurs. Ceux-ci ont pris l’habitude de dresser de petits sanctuaires très simples le long des routes de l’Argentine, et d’y laisser des bouteilles d’eau afin, croient-ils d’apaiser la soif de la défunte.

Vallecito has a famous shrine to the Difunta Correa, Argentina’s most loved unofficial saint whose infant, according to legend, survived at her breast even after the mothers death from thirst in the desert. The site has close to 20 chapels and everywhere you’ll see heaps of plastic water bottles left as offerings to ask for safe journeys. You can also see hundreds of model size houses and car registration plates to ask for help for a new house or new car… During Holy Week more than 100’000 pilgrims visit the site.

DSC00284 DSC00283 DSC00280

Le lendemain, nous atteignons Mendoza.
Nous y restons deux jours afin de faire un tour de la ville au moyen d’un « Citybus » et aussi parcourir le centre à pied, autour de la « Plaza Independencia » et faire une pause-café chez Havanna, la référence pour les « Alfajores », petit gâteau au « dulce de leche »(confiture de lait), très consommé en Argentine.

The next day we get to Medonza, the famous centre of Argentinians red wine area (in particular Malbec and Cabernet Sauvignon). The modern, dynamic and attractive city was completely destroyed in the 1861 earthquake and was rebuilt with wide avenues and low buildings (as a precaution against earthquakes). Mendoza has many parks and gardens and is thickly panted with trees. Of cause one of our objectives besides visiting the ruins of the old town, see some of the lively town centre and walk in some of the beautiful parks and gardens, is the visit of another Bodega…

PS: since about 1 week I am trying to migrate my iPhone to the new Nestlé set-up for mobile devices. But with the non-existing or very weak wifi connection we found in the country side between Salta and Mendoza this turned out to be rather difficult.
While testing wifis and waiting for the up-date to happen, we consume uncountable excellent Caffe Cortado’s and delicious Alfajore biscuits and Media Lunas. But unfortunately this only resulted in frustration and weight gain on our side.
Finally, in Mendoza, with the super help of Juan, an expert of Vevey and probably the 10th coffee place with thanks god a (relatively) strong wifi. my iPhone and my iPad successfully migrate. Uff!!!

Impossible de quitter Mendoza sans aller y visiter l’une de ses nombreuses bodegas.
Nous choisissons la bodega « La Rural » qui se trouve à Maipu, au sud de la ville.
La visite s’avère des plus intéressantes, non seulement par l’excellente prestation de notre charmante guide, suivie d’une dégustation mais aussi par la visite de leur musée totalement incroyable.
On peut y voir des outils, des cuves, des chariots datant de la création de la bodega par un Italien du Piémont du nom de Rubini en 1889.

For our winery visit we have chosen Bodega Rural, situated in the south of Mendoza with an excellent museum that shows an unbelievable amount of old wine making tools and of cause with an excellent wine tasting…

DSC00291 DSC00290 DSC00294

C’est maintenant le moment de quitter l’Argentine et de passer les Andes pour aller au Chili.
C’est vers Valparaiso que nous allons nous diriger.
Plutôt que de prendre la route principale, suite aux conseils d’un couple d’Allemands, nous prenons la piste qui mène à Uspallata en passant par Villavicencio.
Très jolie piste à travers les montagnes qui nous fait passer un col à 3000 m/mer.

Avant de franchir celui-ci, nous nous arrêtons au « Puente del Inca » afin d’y admirer le pont créé au fil du temps par des sédiments. Ce lieu, doté d’une source thermale et desservi au début du 20ème siècle par le train a été un endroit fort fréquenté.
Aujourd’hui, les thermes sont fermés, la composition de l’eau ayant un taux de CO2 trop élevé.
La fréquentation de l’endroit est cependant toujours élevée, vu que c’est sur la route qui même à la frontière Chilienne, distante d’une quinzaine de kilomètres et surtout que ce pont naturel, façonné par les émanations sulfureuses est d’une grande beauté.

From here we will cross over to Chile direction Valparaiso and then to Santiago. Even though it is one of the most used border crossings between Argentina and Chile, the road still climbs above 3000m. On the road we stop to admire the Puente del Inka, which is naturally built from sediments. The site was until recent used as Thermal Baths.

DSC00303

C’est ensuite dans le « Parque Provencial Aconcagua » tout proche que nous faisons un petit tour.
Ce parc est l’un des points de départ pour l’ascension de l’Aconcagua, montagne la plus haute du continent sud-américain qui culmine à 6960 mètres sur son sommet nord.

The border between both countries sits right in the middle of the Andes and you can see the highest Mountain of South America right from the road. The Aconcagua is 6960m high and you get a better view of it if you take a walk through the National Park that surrounds it.

DSC00307

Nous descendons maintenant à Valparaiso.
Cette grande cité de plus de 40 collines présente une image haute en couleurs.
Les maisons des quartiers populaires, construites sur les collines sont toutes de couleurs vives et variées.
L’accès à ces collines se fait normalement par des ascenseurs construits au début du 20ème siècle et qui sont toujours en état de fonctionnement.
Cependant, appartenant à des concessions privées, et d’un rapport financier peu intéressant, ils sont aujourd’hui malheureusement hors service. La commune de Valparaiso n’ayant pas les moyens de les racheter.

A ce stade, il devrait y avoir quelques images de Valparaiso mais quelques petits problèmes d’appareil font qu’elles ont disparu. Snif !!!

From the mountains we drive right down to the coast and get into Valparaiso by mid November. The charming town is built on over 40 hills and the ocean view is stunning from probably all of them. The main residential areas are colourful and have a bohemian flair. Slums, stunning beaches and pleasant mediterranean climate contribute to the cities special atmosphere. Since early 1900 the main hills can be climbed with beautiful lifts. Unfortunately none of them is working while we are here due to strikes L.

We spend 2 very peasant days here and do take a few great pictures, but unfortunately lost all of them 🙁

Nous quittons cette ville après deux jours et longeons la côte vers le sud avant de tourner vers Santiago.
En fin de journée, nous découvrons un endroit des plus isolé, au sommet d’une falaise dominant l’océan.
Trop beau ! Nous y restons pour y passer la nuit.
From here we follow the coast line direction south and discover a place where we can spend the night with unlimited view on the ocean:

P1010434

C’est maintenant le moment d’aller à Santiago de Chile et d’y visiter Pierre Graf et Max Poblete, un ancien collègue du PTC Orbe.

Pierre, Vaudois d’origine et Inès son épouse chilienne, habitent une ravissante propriété à Lampa, à 30 km de Santiago.
La douceur du climat et le style de vie leur ont fait quitter la Suisse pour s’établir ici.
Leur vie se passe au milieu des vergers et des jardins dont ils vendent le produit à des restaurent et des grossistes qui les revendent sur les marchés de Santiago.
Ils s’occupent également de la construction de serres à Puerto Montt en Patagonie, cette région manquant cruellement de produits frais.
Nous passons deux soirées très sympathiques en leur compagnie.

Santiago is described as follows in our guide: « Santiago is one of the most beautifully set of any South American city, standing in a wide plain with the magnificent chain of the Andes in full view – rain and pollution permitting. Santiago bursts with possibilities with its parks, museums, shops and heck tick nightlife and is also within easy reach of vineyards, beaches and ski resorts ».
No need to add anything from our side other than if we had to chose a city in South America to live in, Santiago would be the one.
This is probably also linked to the fact that we are lucky to have friends in the area, Max and Pierre, which helped us to see the very best of the area!

Max is Chilean and has worked with us in Orbe many years ago and now lives with his family in Santiago. Pierre is a friend from Montagny and now life’s with Ines his Chilean wife in Lampa very close to Santiago.

With Pierre and Ines we spend two enjoyable evenings in their lovel country house and leave with a heap of oranges and lemons freshly harvested from their garden!

Pierre nous cueille quelques oranges et citrons avant notre départ.P1010468

 L’Azalaï dans le jardin de Pierre et Inès. Ines’ and Pierres garden:
P1010467

Quand à Max et  Ximena son épouse, ils vivent à Santiago dans un immeuble dont leur appartement offre une magnifique vue sur la ville.
Santiago:P1010471

Durant les deux jours passés en leur présence, ils vont nous faire visiter le centre de la région viticole du Chili qui se trouve à Santa Cruz, 200 km au sud de Santiago.

Nous commençons par un excellent repas au restaurant de la bodega Viu Manent,
suivi d’une visite du domaine de la bodega Montes.
Cette cave présente un côté très intéressant car toute la construction ainsi que l’élevage du vin se fait selon l’art millénaire chinois du « Feng shui » qui a pour but d’harmoniser l’énergie environnementale d’un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants.

Together with Max and Ximena we visit the surrounding vineyards while chatting over old memories when Max and I worked together in the Cereal Department in Orbe. All Bodegas we see are beautiful but Viu Manent is particular remarkable with the entire building following Feng Shui (ancient chines art that balances the energy of any given space to ensure health and good fortune for people inhabiting it) and high quality wines listening to spiritual music while ripening in French oak barrels. 

P1010444 P1010449 P1010453 P1010441 P1010464

Nous faisons également un tour de Santiago et de ses environs avec notre guide Max qui nous en montre tous les aspects.
The next days, Max gives us a detailed tour of Santiago including culinary specialities. We also have many interesting disucssions about Chilies history and in particular around the area of Pinochet. 

P1010470 P1010472

Grâce à nos deux amis, Santiago nous a beaucoup plu et restera gravée dans les très bons moments de ce voyage.
Merci à eux !

Before leaving Santiago we can of cause not resist and use the opportunity to visit the CPW factory and Nestlé Biscuit R&D Centre in Maipu. Both product categories are big in Chile and Nestlé is well presented:

Céréales Attachment-1

 

Ainsi se termine cet article.
Nous continuons maintenant à mettre le cap au sud en direction de Temuco, porte du district des lacs et de la Patagonie.

Today, we are already in the middle of the Patagonian Lake district, and will tell you more about it in our next artice in January (crystal clear lakes, intense green forests, snow covered volcanos, and no further Bodega visits, promissed!).

P1010484
A dans un mois et surtout:  JOYEUX NOËL ET BONNE ANNEE 2014 !!!
Until then MERRY CHRISTMANS and a HAPPY NEW YEAR !

photo


And for those that are interested in our favourite wines, here they are:

White:
–       Don David – Torrontes, 2011, Bodega El Esteco, Argentina
–       Torrontes, 2013, vino Blanco de grande altura, Bodega Colomé, Argentina
–       Vionier, Bodega Viu Manent, Chile
Red:
–       Carménère Gran Reserva 2011, Bodega Viu Manent, Chile (our number 1)
–       Medalla Real, Gran Reserva, Carménère 2009, Bodega Santa Rita, Chile
–       Fincas Notables, Cabernet Sauvignon, 2010, Bodega El Esteco, Argentina
–       Cabernet Sauvignon, Reserva 2010/2011 Bodega Santa Rita, Chile