ISLANDE partie 2

166 Hverfjall

Durant cette deuxième partie de notre découverte de l’Islande, nous allons commencer par la capitale Reykjavik et nous diriger ensuite vers le nord en passant par le haut plateau avec ses geysers, ses chutes impressionnantes et ses volcans majestueux.

In this second Iceland post we will show you Reykjavik, the north of the island and the central high plateau with its hot geysers, fumaroles, impressive waterfalls, glaciers and volcanos.

Reykjavik, la baie des fumées en islandais, en vertu des nombreux nuages de vapeur d’eau émanant des sources chaudes alentour.
Avec ses 205’000 habitants, soit le 63% de la totalité de l’île qui en compte 320’000, elle en est aussi la capitale.
Elle a la réputation d’être une ville écologiquement très propre car elle dispose d’une source d’énergie géothermique illimitée.
C’est ainsi que de grandes quantités d’eau chaude à 80°C sont stockées dans d’immenses réservoirs sur une colline qui domine la ville et qui est utilisée à chauffer les bâtiments de la ville entière mais aussi les piscines, certaines routes et places de parc en hiver.

Reykjavik: translates into Smoky Bay. This is what the first inhabitant saw when he arrived here around 700 AC, taking the fumes from the hot springs for smoke.
With its 205’000 inhabitants (63% of total Iceland) Reykjavik is the capital of the island. It sits in the the south east above a geothermal active zone. As mentioned in our first post Iceland lays on two tectonic plates and the limit between them runs from south west to north east through the island.
Along this line lava is very close to the earths surface and many volcanos sit here. Reykjavik sits on this line which allows to supply the whole city with hot water and « green » electricity through geothermal power stations.
We find this really cool! (No CO2!) But it is still strange to imagine that only a few km below us the earth is liquid and volcanos can erupted almost any time !
We are not quite sure why this electricity is not also used for all cars (some buses use H2) and don’t get a good explanation from locals. Norway is much more advanced here with its hydroelectricity and heavy subsidization of electrical cars. But maybe the recent huge economic crisis here has slowed down the progress in this matter.

We spend two days walking through the pleasant and relatively small city. It sits on a peninsula and has a huge waterfront. The weather is very sunny and we enjoy the stroll through the long central road with many cosy cafes and restaurants and from one point of interest to the next: 

Notre balade nous fait voir quelques symboles de la ville, tels que la sculpture du Sólfar « Sun Voyager » qui se veut représenter le bateau de l’espoir ainsi qu’une ode au soleil.
The Sun Voyager:

100 Reykjavik

Vient ensuite, tout en longeant le bord de mer, la maison de l’Opéra et de la culture avec son architecture de verre toute particulière.
The new Opera and house of Culture :

102 Reykjavik

Dans le centre-ville, nous trouvons l’église Hallgrimskirkja dont la façade nous fait penser à ces fameuses « orgues de lave » que nous avions vues lors de notre passage vers différentes cascades.
Les locaux la nomment aussi « La navette spatiale ».
The church which reminds of the typical Icelandic basalt pillars but is also called the Space Ship by the locals.

106 Reykjavik

La vue depuis le sommet de l’église nous offre une vue panoramique sur la ville et ses toits colorés.
The view from the Church tower:

109 Reykjavik

Couleurs que nous retrouvons sur les façades des maisons lorsque nous parcourons les rues de la ville.
The colourful town Centre:

110 Reykjavik

111 Reykjavik

Avant de quitter la ville, on ne saurait trop se laisser tenter par le plat préféré des Islandais:
le Hotdog.
Comme en Belgique avec les cabanes à frites il est aussi servi dans la rue mais dans des cabanes à Hotodog.
Ce n’est qu’après avoir fait la queue que l’on a pu le déguster tout en s’en mettant plein les doigts.

Interested in local habits and food we MUST try the Hotdog. It is very popular and usually there is a line in front of each little « Hotdog Hut ». The std is served with fried and raw onions, sweet mustartd and majo.

111a Hotdog

En route pour le haut plateau !
C’est par la piste n° 35 que nous allons atteindre l’atteindre avec pour première destination : Pingvellir .

C’est à cet endroit que fut créé le premier parlement d’Islande en l’an 920 de notre ère, mais c’est surtout là que se produit la séparation des deux plaques tectoniques, l’eurasienne et la nord-américaine.

Ceci a pour effet de faire se craqueler la croûte terrestre et de former tout un réseau de crevasses qui s’élargissent de 1,5 cm par année.

The next day we fill up our reserves (food, water, diesel) and leave direction high plateau. Our first destination is Pingvellir.
An important historical and geological area where in 920 the first parliament like structure was created. Iceland has a strong democratic history and every year on a fixed date in summer people from allover the island gathered here to decide democratically over issues and disputes.
G
eologically it is the area where worldwide best you can see the moving of tectonic plates. In Iceland the Eurasian and North American plates drift around 1.5cm per year apart which has created big fissures in this area that continue to widen, sometimes accompanied by small earth quakes. Amazing no!?

113 Pingvellir 114 Pingvellir

Une randonnée sur ce site nous permet de visualiser ce phénomène dans tous ses détails.

Nous allons maintenant nous intéresser aux Geysers.

Geysir est le nom de l’une des sources d’où jaillit l’eau en ébullition qui se trouve sur le site que nous allons visiter. Ce nom a été repris et répandu de par le monde par un ecclésiastique pour définir ce phénomène.
Malheureusement, Geysir est aujourd’hui en période de repos et l’eau ne jaillit plus.
Par contre, son voisin, du nom de Stokkur est lui tout à fait actif et toutes les 10 minutes environ nous gratifie d’un jet d’eau pouvant atteindre 40 mètres au mieux de sa forme.

From here we continue to an area with geysers. In fact the once biggest geyser here is called « Geysir » which is apparently the origins of the word geyser. Anyway. « Geysir » is by now mainly a little lake of hot water but there are many others around that are still very active.
E.g. « Stokkur » that erupts roughly every 10mins with a very hot water fountain up to 40m high.

115 Geysir

116 Geysir 117 Geysir 118 Geysir

D’autres, à défaut de jaillir, nous proposent un puits d’eau limpide entouré d’une magnifique palette de couleurs.
The mineral rich water creates beautiful pictures on the ground.

119 Geysir 120 Geysir

Après cette visite, nous poursuivons sur la piste n° 35 en direction du nord et faisons un arrêt à la chute de Gullfoss (chute dorée).
Très beau spectacle offert par cette chute qui débite entre 900 et 2000 m3 à la seconde.
Par comparaison, nos Chutes du Rhin nationales débitent de 250 à 600 m3/s.

Next stop is the waterfall Gullfoss (Gold fall). 900 to 2000 m3/s per seconds come down here. Imagine the noise and the spray. Luckily we have put on our rain coats! As a comparison the Rhine falls in Basel 250-600m3/s and Iguazu 1700 – 12700 m3/s but it is much wider.

121 Gullfoss 122 Gullfoss 123 Gullfoss

Toujours en montant vers le nord, après 70 kilomètres de piste, nous trouvons le cirque géothermique de Kerlingarfjöll.
Encore une de ces balades que l’on a envie de faire durer une éternité.
C’est en bordure du glacier Langjökull, à un peu plus de 1000 mètres d’altitude, que nous nous trouvons.
Là où la glace et le feu se marient, dans un décor époustouflant.

After further 70km of dirt road through a windy, cold and stony desert and still along the line of the tectonically plate touch line, we reach the next geothermal active area called Kerlingarfjöl. It lays in the middle of an accumulation of older and newer volcanos at around 1000m altitude. It is super windy and quite cold but we still decide to go for the stroll through the coloured mountains.
We definitely took the right decision! Once we enter the zone of coloured hills we are protected from the wind and the sun comes out timidly. What a spectacular sight! Fire and ice determine the scenery. Coloured sand mixes with snow fields, sulfur vapors, bright green moss and steep slopes. The pictures reproduce only a part of what we see…

125  127 Kerlingarfjöll 128 Kerlingarfjöll

134aKerlingarfjöll 132 Kerlingarfjöll 131 Kerlingarfjöll 130 Kerlingarfjöll   134 Kerlingarfjöll

Ce matin, on démarre tranquillement avec lecture (Le trône de fer tome 15)
et petit-déjeuner comme d’habitude et ensuite on se met à la cuisine.
Préparation d’un ragoût d’agneau et fabrication d’un pain mi- seigle, mi- blé complet.

We spend the night at the nearby charming little camp site and use the small kitchen next morning to bake a new bread (almost routine now ). We also pre-prepare a lamb stew for dinner. We take our time and only in the afternoon we continue to Hveravellir another geothermal active site, this time with more than 90 small geysers and fumaroles. Each of them has its own shape, size, color and beauty.

En milieu d’après-midi, nous quittons le camp et reprenons la piste 35 sur 30 kilomètres pour arriver à Hveravellir.
Nous sommes là encore une fois en plein milieu d’une zone de geyser. On n’en dénombre pas moins de 90 répartis sur la surface d’un terrain de foot.
Chacun d’eux à sa particularité et mérite que l’on s’y arrête un instant pour observer son activité et ses alentours colorés par les émanations de gaz volcaniques.

136 Hveravellir 137 Hveravellir 138 Hveravellir 139 Hveravellir

Même la bécassine des marais y trouve son bonheur!
A common snipe:
313 Bécassine des marais

Le lendemain c’est réveil matinal à 06h30 pour aller se fondre dans la piscine thermale avant qu’il n’y ait trop de monde.
3 personnes ont déjà eu la même idée que nous.

There is also a hot pot but you have to chose the time when you want to get into it… We chose 6:30 in the morning. Drizzle rain, wind and 5C! But once you are In the water it is great!
To go out again is not great though…

La même piscine à 11h00 du matin !
11:00hr and a little crowded!
135 Hveravellir

La couverture nuageuse et le vent nous dissuadent de faire la randonnée que nous avions prévue sur ce site.
Nous décidons de reprendre la piste pour aller rejoindre la route de ceinture n°1 au nord.
Arrivés là, nous consultons la météo afin de savoir si l’on doit bifurquer vers l’ouest ou vers l’est.

We cancel our planned hike because of the really unpleasant weather and follow the sunnier weather to the north of the country.

Les prévisions annoncent du mauvais temps à l’ouest et soleil et douceur à l’est.

Nous partons par conséquent vers la droite et notre premier arrêt se trouve être le musée de plein air de Glaumbær.
Il s’agit d’une ancienne ferme islandaise, construite au XIème siècle, constituée d’une douzaine de bâtiments faits d’épais murs de tourbe qui garantissait une excellente isolation.
C’est en 1947 que cette ferme cessa son activité en tant que telle et que, grâce à un donateur anglais, fût conservée dans l’état et devint un musée.

2 hours later we leave the high plateau and rejoin a paved road and then again the circular road # 1 but now on the north side of the island.
From here we visit the outdoor museum Glaumbaer, which is a typical farm from The 10th century with 12 different buildings. Walls and roof are made from several layers of peat which insulates extremely well and is also one of the few raw materials available in Iceland at this time. Deforestation for construction and firewood and extreme trade restrictions imposed from Denmark limited people to live with what was available on the island. Drift wood, horse hair, sheep bones and tendons were important raw materials for almost everything. Dried sheep droppings were used to make fire and apparently don’t smell when they burn…
Until 1947 this farm was used and it is due to an English donator that this museum was opened.

140 Gambear 142 Gambear 143 Gambear 144 Gambear

Chaque bâtiment avait sa fonction propre, comme la forge, la cuisine, la laiterie, la Baðstofa (salle de séjour) etc.
Each building had its dedicated function such as kitchen, living room, blacksmiths workshop, creamery, etc.
141 Gambear

En cette belle journée du 10 août, nous prévoyons de monter au sommet du Gvendarskál.
Le point de départ de cette randonnée de 2h30 pour 450 mètres de dénivelé se trouve dans la localité de Hólar, dans la partie nord-est de l’île.
Une montée assez pentue dans un décor de bruyères en fleur pour commencer et de roches en seconde partie nous amène à ce sommet.
De là, le panorama embrasse toute la plaine de Hjaltadalur et s’étend jusqu’à l’Océan Arctique.

Today the weather is quite warm (means 20C in Iceland) and we use the occasion for a hike close to the northern coast. We climb up to the summit of the Gendarskál starting in Hólar. The hike first goes through blueberry bushes (not quite ripe yet) and lots of colourful flowering heather, then climbs up steep through rocks and finally at the summit provides a great view over the whole valley up to the Arctic Ocean.

145 Gvendarskál 146 Gvendarskál 147 Gvendarskál

À Hólar se trouve également un musée du cheval islandais.
Nous profitons de notre présence ici pour le découvrir et faisons la visite sous la conduite d’une jeune guide passionnée par ces chevaux.
L’Islande en compte aujourd’hui 80’000.
Jusqu’au milieu du 20ème siècle ils étaient utilisés pour les travaux des champs grâce à leur robustesse et étaient préférés aux bœufs car, durant l’hiver, ils étaient lâchés dans la nature et pouvaient se subvenir à eux-mêmes.
Aujourd’hui, ils sont l’un des piliers de l’économie grâce à l’exportation mais aussi à la monte touristique.

Back down in Holár we visit the Icelandic Horse museum. Horses have played an important role in Iceland’s past for transport and until mid of the 20st century for field work. Horses were preferred over oxen since they survived the winter outside and without feeding. Today Icelandic people have a great passion for their horses and hors riding developed into an important business factor which with the growing tourism.
Today there are about 80’000 horses in Iceland, not bad compared to a human population of roughly 320’000!

148 Chevaux islandais

Nous allons maintenant gentiment nous rendre à Akureyri, la deuxième plus grande ville d’Islande.
Pour y arriver, nous décidons de suivre la route côtière qui nous fait passer par Siflufjöður et Olafsfjörður.
En chemin, un panneau indiquant un lieu remarquable attire notre attention.
Nous nous y arrêtons et découvrons là l’église en bois Grafarkirkja.
Construite au 17ème siècle par un sculpteur sur bois islandais renommé, elle a été totalement restaurée et mise à disposition du public.

Back on the road direction Akureyri, the second biggest city in Iceland, we stop at a lovely little wooden church from the 18th century. Grafarkirkja.

149 Grafarkirkja

Quelques kilomètres plus loin, nous apercevons un promontoire dominant la mer et visiblement accessible à un véhicule tout-terrain.
C’est parfait pour nous et cette nuit encore nous la passerons en bivouac.

For the night we find a great quiet spot with perfect view on the Ocean. 

150 Campin sauvage

En ce matin gris et pluvieux, nous restons dans les bras de Morphée jusqu’à 08h00.
La journée commence ensuite par les agréables activités habituelles que sont la lecture, le petit-déjeuner etc….
C’est vers les 11h00 que nous sommes prêts pour continuer notre route pour rejoindre Akureyri.
Un petit arrêt café en chemin et c’est en milieu d’après-midi que nous atteignons la ville.
Nous nous rendons de suite dans un supermarché pour refaire le plein de victuailles et ensuite directement au camping de la ville pour le reste de la journée.

Next day big change in weather: cold and rainy. After a lay in and an extended breakfast we take off to Akureyri at 11:00hr. Only activities of the day are a coffee break at a lovely (nicely heated) little place on the road, check in at the Akureyri campground and some food shopping. It is kind of hard to be active when it’s cold and wet!

Encore gris et pluvieux pour ce 12 août ce qui fait que nous effectuons juste un petit tour en ville d’Akureyri dans l’après-midi.
Avec ses 18’000 habitants, Akureyri est la seconde plus grande ville d’Islande.
De par sa situation elle bénéficie d’un microclimat qui fait que son port reste libre de glace en hiver et permet ainsi à cette ville d’être un important lieu de commerce de la pêche.

Next day still cold and wet but no rain so we go for a little stroll through the town. With 18’000 inhabitants Akureyri is the second biggest town in Iceland and an important fishing harbour. It has a small pedestrian area with inviting shops, restaurants and coffee places and a big new church. Wale watching is the biggest touristic activity but since we have seen so many so close in the Antarctic we give it a miss.

154 Akureyri 155 Akureyri 156 Akureyri

Le temps se remet au sec. C’est donc reparti pour un petit bout de chemin.
La météo nous prévoit du beau temps sur le nord-est.
Donc allons-y !
Objectif de la journée : les bains naturels de Mývatn.

The following day the weather is warmer and we take off direction Myvatn an area with plenty of things to see we read.

Petit arrêt à la chute de Godafoss en passant.
On the way we stop at Godafoss another impressive waterfall.

157 Godafoss 158 Godafoss

En cours de route, nous effectuons une rando qui va nous amener au sommet du Vindbelgfjarfjall qui culmine à 529 mètres.
En sortant de l’Azalaï nous sommes littéralement envahis par une nuée de petites mouches qui s’insinuent dans nos yeux et nos voies respiratoires.

Heureusement, nous avions, grâce aux conseils d’Helge fait l’acquisition de filets anti-moustiques que nous nous empressons de revêtir.

We arrive at the Myvatn lake and want to start with a little hike that will give us a great view over Myvatn lake from the top of mount Vindbelgfjarfjall. We get off the car and are invaded by a cloud of little flies. We find out very quickly that they don’t bite but they get into our eyes, nose and mouth. So we get equipped with the nets Helge has helped us to buy. We sort of knew that we would need them one day but weren’t unhappy to have bought them so far for nothing

159a Vindbelgfjarfjall

Ainsi équipés, nous attaquons une belle pente bien régulière qui nous mène au sommet…

The strategy works very well and we get to the top without further disturbance. From there we can see what the lake is famous for: many little craters around and in the lake. If you look closer at the photo you can see some of them!

159 Vindbelgfjarfjall 160 Vindbelgfjarfjall

….d’où nous jouissons d’une vue magnifique sur cette plaine de lave, de cratères et de lagunes.

On fait ensuite un saut aux bains naturels de Mývatn pour y jeter un coup d’œil et se renseigner sur les heures de moindre affluence.
La journée se termine au camping de Reykjahlið.

One of the big attractions at Myvatn is the Nature Bath. We have a look at the sight and since the weather for tomorrow does not look good the idea to spend the day in and around the 38 to 40C pool and the steam bath is too tempting. decision taken! Tomorrow will be a relax day

Aujourd’hui, pas de grasse matinée.
Nous quittons le camping avant 09h00 pour être aux bains dès l’ouverture.
Bonne idée de venir tôt car lorsque nous entrons dans l’eau à 38°C de la lagune, nous sommes seulement 4 personnes.

171a Myvatn

Nous restons dans le complexe jusqu’à 3 heures de l’après-midi et revenons ensuite au camping pour y préparer à manger.
Rösti aux œufs, salade au menu du jour.
La météo s’étant améliorée, nous partons à 7 heures le soir pour une petite rando d’une heure et demie durant laquelle nous allons visiter un lac souterrain du nom de Grjótagjá dont l’eau à 43°C est un peu chaude pour la baignade.

In the evening we walk from the campsite to several natural caves. One of them is filled with hot water but 43C is is a little too hot to swim in it.

161 Grjótagjá

La rando fait une boucle et le chemin du retour est bien fourni en végétation.
Parmi les blocs de lave, les myrtilles et les airelles abondent.
Quelques bouleaux ont aussi réussi à s’installer dans ce coin de nature sauvage.
Notre regard est soudain attiré par des taches jaunes sur le sol qui ne semblent pas être des feuilles.
Est-ce possible que ce soient des chanterelles ???
Eh oui, c’en est !
Réparties sur un cercle d’une dizaine de mètres nous en cueillons environ 200g.

On our way back we cross several lava fields. The older one is already well covered in vegetation with birch trees, blueberries, some gras and a lot of mushrooms. We decide to look them up in internet once back at the campground as suddenly Michel spots chanterelles! He know them very well from when he went mushroom picking with his parents and is sure that you can not mix them up with any other. So we collect them and end up with roughly 200g.

161a Chanterelles

Ce matin, au vu de la météo peu engageante pour une sortie de plein air, nous restons tranquillement au chaud dans l’Azalaï.
Sylke en profite pour faire un de ses excellent pain et c’est seulement en milieu d’après-midi que la pluie cesse et le vent avec.
Sans vent, la température est très agréable.
Nous allons effectuer quelques achats au supermarché du coin et après, il est temps de nous régaler de notre cueillette.
C’’est au beurre, échalotes et persil que nous cuisinons les chanterelles et les distribuons sur des tranches de pain frais, toastés pour la circonstance .
Un régal !!!

Next day low activity since it is still rainy. Time for reading and a little bit of cooking and baking: fresh bread and our mushrooms with butter, parsley and toast. Then watching a fantastic sunset in the evening since the sun is out again.

161c Chanterelles

Et avec le soleil revenu, c’est l’occasion d’ouvrir le deuxième fût de bière blanche offert par notre ami Simon lors de notre passage chez lui en Bavière.
Perfect opportunity to open a little can of German Kulmbacher Wheat beer. A gift from our friend Simon in Kulmbach and preciously transported all the way to Iceland. PROST!

303a Santé

302 Santé

Confortablement Installés au bord du lac Mývatn, et afin de terminer cette journée en beauté, le ciel nous fait ce soir cadeau d’un très joli coucher de soleil.

171 Myvatn

Encore une nouvelle journée qui s’annonce ensoleillée.
Dès que nous sommes prêts, c’est-à-dire comme d’habitude vers les 10h30 nous partons à Dimmuborgir en vue de randonner au sommet du cratère Hverfjall.
Arrivés sur le parking de départ, il faut se rendre à l’évidence que c’est un endroit prisé des touristes.
Une bonne centaine de voitures sont déjà là et il y a même des cars.
Pfff…définitivement trop de monde !
Heureusement, le 95% de cette foule va seulement faire quelques pas sur ce site de lave très particulier, formé par du magma éjecté à la surface par des bulles de vapeur d’eau et qui, lors du refroidissent, a donné naissance à des amoncellements très artistiques, telle la porte de cette photo.

The following day the weather allows us to explore more of the Myvatn area. The big sand explosion crater: Hverfjall is on the program (not a Volcano as we first thought).
The starting point is full of cars and some big busses. Despite the crowd we start our hike, first through a lava field with impressive shapes and « windows », created by steam explosions from water coughs underneath the hot lava.

162 Hverfjall

Bon, c’est confirmé. Une fois que nous nous engageons sur le sentier menant au cratère, il ne reste plus que quelques randonneurs.
Une heure plus tard, nous atteignons la base de celui-ci et après 130 mètres d’ascension dans un mélange de sable et de gravier nous atteignons le bord du cratère.
D’un diamètre de 1 km, il a été formé par l’explosion d’une bulle de gaz froid, ce qui explique le caractère du matériau constituant le sol.

Fortunately already after 15min hardly anyone is left on the walking track and one hour later only very few people actually climb the steep sandy slope of the crater. With 1km diameter and 130m high, the explosion must have been absolutely mind blowing and devastating.

163 Hverfjall 164 Hverfjall 167 Hverfjall

Après en avoir fait le tour complet, nous reprenons le sentier du retour et nous transformons en mycologues.
Cette fois, ce ne sont pas des chanterelles que nous trouvons mais plein de bolets raboteux.
Hop ! C’est parti pour la cueillette.

On our way back and after yesterday’s internet consultation we pick a lot of birch boletes, the ones we had already seen on our walk the day before (Birkenpilz auf Deutsch). We are not particularly specialized in mushroom picking but there are so many of them and again it is a very distinct mushroom that is very hard to go wrong with. We only pick the perfect ones and stop after roughly 20 (there are hundreds!). It is a mushroom that can easily be dried but unfortunately this is not an option for us.

170 Hverfjall

Autre utilisation du filet anti-moustiques !
And one more use for the mosquito net 🙂169 Hverfjall

De retour au camping de Reykjahlið nous en apprêtons tout de suite une petite quantité au beurre, échalote, ail et persil pour savoir à quoi ça ressemble car pour nous c’est une première.
Le résultat est tout à fait positif et ce champignon s’avère excellent de goût et de texture.

We taste a small portion with butter and parsley right when we get back, and have the bigger part the next day with pasta and cream. Both delicious !!

Nous sommes aujourd’hui le 17 août et c’est une belle journée qui devrait se présenter.
Il nous faut patienter un peu pour voir l’astre de lumière faire son apparition et nous quittons le camping que peu après-midi pour aller passer un peu de temps aux bains naturels de Mývatn en attendant qu’il se décide.
Le ciel devenant bleu vers les 16h00, nous partons pour une visite du site géothermique de Námafjall à Hverir.
Cette zone de hautes températures comportant des évents de vapeur et des marmites de boue doit son activité à de la vapeur provenant de l’infiltration de l’eau de surface qui descend jusqu’à une profondeur de 1000 mètres où la chaleur dépasse 200°C.
Cette vapeur, accompagnée de gaz contenant de l’hydrogène sulfuré donne aux sources chaude leur odeur caractéristique et aussi, par leur écoulement les merveilleuses couleurs que nous ne nous lassons pas d’admirer.

Today we will visit two last points of interest in the Mivatn area: Námafjall a colorful high temperature zone with fumaroles and boiling mud and the area around Volcano Krafla with steaming lava field and beautiful crater lakes.
In Námafjall surface water infiltrates the soil to a depth of 1000m where the temperature is 200C. Here the water turns into steam and mixed with sulfur hydrogen surfaces again. The sulfur also explains the typical rotten egg smell and the colourful designs on the ground.

172 Namafjall 173 Namafjall 173e Namafjall

Quelques kilomètres plus loin, le volcan Krafla attire notre attention.
Ce volcan central, d’un diamètre de 20 kilomètres a donné naissance à de nombreuses éruptions entre 1975 et 1984, déversant sa lave sur toute la région.
Une balade à travers ce champ de jeune lave est aujourd’hui possible et il est impressionnant de voir toutes ces fumerolles jaillissant encore des profondeurs.

Only a few km from here lays the central Volcano Kraflar with a diameter of 20km. Kraflar was the center of numerous smaller eruptions and lava flows between 1975 and 1984. Today it is possible to walk through these very recent lava fields with its steaming fumaroles and rugged black and grey formations.

176 Krafla 175 Krafla

La lumière devenant de plus en plus belle, nous nous rendons encore au lac du cratère Viti tout proche pour en faire le tour en admirant les couleurs chatoyantes qui embellissent le décor alentour.
Part of the central Kraflar volcano is the water filled Viti crater that beautifully reflects the evening lights with the last clouds of the day. 

179a Viti 177 Viti

Pour calmer nos estomacs après cette belle journée, des pâtes aux bolets raboteux, récoltés la veille font le délice de nos papilles.
Ce soir, c’est nuit bivouac près du site que nous allons visiter demain, Dettifoss, Selfoss et Hafraglilsfoss.

We leave the Mivatn area direction north east to Aspyegi with several stops and hikes planned along the way for the next 3/4 days.

C’est un ciel bleu que nos yeux découvrent avec plaisir en s’ouvrant ce matin.
Nous décidons de repousser le petit-déjeuner à plus tard et de profiter de faire la balade qui passe par les chutes de Dettifoss et Selfoss avant l’arrivée du tourisme de masse.
Bien nous en prend car moins de 10 personnes se trouvent sur l’itinéraire à cette heure matinale.

Today we get up early to use the morning light and to arrive prior to the tourist flow at two enormous waterfalls: Dettifoss and Selfoss.

180 Dettifoss     182 Selfoss 183 Selfoss

Dès 9h30 arrivent les premiers cars déversant leurs flots de bipèdes.
Nous regardons toute cette activité se mettre en place d’un œil amusé tout en prenant notre petit-déjeuner.

Later at 9:30 we have breakfast at the parking and see the busses loads of people arrive. Well done we think 

Nous nous déplaçons ensuite vers le départ d’une randonnée qui va nous prendre tout l’après-midi et nous faire découvrir les profondes gorges de la Jökulsá et les chutes de Hafragilsfoss.
Ce parcours est d’une beauté incroyable et nous fait dire que c’est l’une des trois meilleures sorties faites à ce jour en Islande.
On commence par longer ces gorges d’une longueur de 25 km, de 500 mètres de largeur et de 125 mètres de profondeur.
Ce sont par ailleurs les plus grandes gorges d’Islande.
Elles ont été formée pendant la période allant de -2500 ans et le début de notre ère par l’écoulement de lacs sous-glaciaires ayant été libérés par des éruptions successives, générant des crues gigantesques entrainant boue et rochers et détruisant tout sur leur passage.
Ce gigantesque flot a littéralement fraisé le sol sur son passage et donné naissance à ces gorges de toute beauté.

A little later we start a hike to another waterfall called Hafragilsfoss, along the same canyon still with the big river Jökulsa. We plan all afternoon for it including picnic to take advantage of the amazing weather.
This canyon is the biggest of Iceland. It is 500m wide, 25km long and up to 125m deep and was created around 2000 BC through several enormous glacier flows. Volcanic eruptions under a glacier can create such flows. Gigantic amounts of ice melt and flow down to the see carrying huge boulders and icebergs. Various of these flows were able to grind this canyon into the very hard basalt rock. Imagine the spectacle!

184 Hafragilsfoss 185 Hafragilsfoss 186 Hafragilsfoss  188 Hafragilsfoss

Après en avoir atteint le fond, nous accédons aux chutes de Hafragilsfoss.
We decent to the bottom of the canyon which gives us a different view angle. In addition there is no wind down here so we can take off our sweaters (not so often the case here ).

187 Hafragilsfoss 189 Hafragilsfoss

D’une largeur de 100 mètres et d’une hauteur de 45 mètres, un énorme nuage de brume s’en échappe. En nous submergeant, il donne naissance à un arc-en-ciel formant un cercle de 360 degrés débutant à nos pieds. Spectacle se produisant que dans des circonstances exceptionnelles.

Further up the canyon we get to the waterfall Hafragilsfoss. 100m large and 45m deep it creates a spray cloud that once you enter it builds a 360 rainbow starting at our feet. An absolutely amazing appearance! But not easy to take a picture of if you don’t want to drench your camera in millions of minuscule water droplets. So you have to imagine the image a bit.

189b Hafragilsfoss

Avant d’arriver au terme de notre rando, nous cheminons encore le long d’un petit cours d’eau tellement cristallin que les poissons donnent l’impression de voler.
In a little side river we spot a fish that seems to fly since the water is Chrystal clear!

190 Hafragilsfoss

La sortie de la gorge se fait directement dans la face et nécessite de s’aider d’une corde pour la gravir.
We complete the loop by climbing back up the cliff. A little steppe but assisted by a rope.

191 Hafragilsfoss

Enchantés de notre journée, nous bivouaquons cette nuit en pleine nature.
We spent the night not far away with a splendid evening light.

192 Hafragilsfoss

Un peu de méditation sommitale pour Sylke pour commencer cette nouvelle journée.
Another sunny day! Let’s welcome it with a little bit of mountain top yoga.

194 Rauðhólar

Comme hier matin, nous choisissons de la démarrer tôt afin de visiter cette région du Vesturdalur avant l’arrivée des touristes.
Lors de notre première balade, nous traversons d’abord un champ de lave qui lors de son refroidissement a donné naissance à des colonnes de basalte formant de jolies rosaces.

And again an early start in Vesturdalur, a place famous for its exceptional basalt formations and an intensely red mountain. We spend the whole day in this area discovering different shapes and colour combinations. 

196 Rauðhólar

Autre forme prise par la lave à cet endroit auquel on a donné le nom de Kirkja (église) que nous découvrons sur notre parcours.

198 Rauðhólar 197 Rauðhólar

Au point culminant nous débouchons sur la crête du volcan Rauðhólar dont les couleurs nous émerveillent.

199 Rauðhólar 200 Rauðhólar

Petite pause-café lors de notre retour à l’Azalaï avant de faire notre deuxième balade du jour qui elle a pour but deux colonnes de basalte qui ont pour nom Petit Charles et Grand Charles.
Elles font partie du décor majestueux des mêmes gorges que nous avons visité hier.

202 Rauðhólar

On nous avait annoncé le début des tempêtes d’automne à partir du 15 août et en fait de tempêtes, ce sont à celles de ciel bleu que nous avons droit.

August 20. Another bright day. Already the 3rd in a row!
We hear that the rest of Europe is going through a heat wave. So we are probably at the edge of it which creates a lot of sun and an exceptional 18-20C here
We are in particular delighted since many people told us that mid of Aug the weather here degrades and Autumn storms tend to start.

Ce matin, c’est une balade de 5 km que nous effectuons à travers la région de Hólmatungur.
C’est un dépaysement total qui nous attend car ici, nous découvrons un environnement riche en végétation grâce à la présence de plusieurs petits cours d’eau.

Today in Hólmatungur we discover a different colour again. From the dry black, yellow, reddish stony deserts we dive into a lush green micro climate. A special less draining soil and a few small rivers are the reason for this and we even walk through a small area with birch trees higher than us (very rare in this rough climate here). We really enjoy the lush vegetation after all the dry rocks.

203 Hólmatungur 205 Hólmatungur

Nous cheminons à travers des zones couvertes de myrtilles et nous ne pouvons résister à l’attrait d’opérer une cueillette pour agrémenter nos petits déjeuners.
Even better! We extend the walk by at least 30min for blueberry picking. Very juicy and sweet!

309 Myrtilles   310 Myrtilles

Le chemin de retour se fait le long des gorges de la Jökulsá que nous connaissons déjà des autres jours mais sur un tronçon différent.

206 Hólmatungur

La balade terminée, nous reprenons la piste et allons jusqu’à Ásbyrgi.
Nous terminons la journée à bouquiner, confortablement installés au soleil à profiter de cette douceur inespérée.

We continue the road to Asbyrgi, our most northern point in Iceland.

Le grand beau se maintient aujourd’hui.
Comme prévu, nous effectuons la randonnée de 13 kilomètres qui part directement du camping pour rejoindre d’abord Klappir.
C’est un petit lac au pied d’une falaise circulaire faisant partie d’un bloc de lave qui a résisté au grand déluge qui a façonné toute cette vallée peu avant notre ère.

The next day once the clouds open up in the afternoon we explore the enormous horse Shoe shaped cliff that was equally formed by the glacier flows and that encloses Asbyrgi. We walk across the plateau an reach the Jökulsa canyon one last time before it transforms into a wide delta and connects to the Arctic Ocean.

208 Klappir 207 Klappir

Le chemin mène ensuite à travers champs de myrtilles et bruyères jusqu’aux gorges de la Jökulsá dont nous pouvons voir la dernière partie avant la mer.
La nature s’amuse quelquefois à façonner des figures nous faisant penser à des animaux familiers.

Some of the shapes carved by the river resemble animals we find:

Une tête d’ourson.
Teddy Bear: 
209 Klappir

Un hibou déployant ses ailes.
Owl with wide spread wings:
201 Rauðhólar

De retour au camping, nous profitons encore une fois de l’excellente météo pour nous asseoir à l’extérieur à nous laisser réchauffer par les bienfaisants rayons du soleil.
En début de soirée, Sylke nous prépare encore quelques succulents scones aux myrtilles.

After a long hike we decide we deserve something special and transfer some of the blueberries into scones. Hmmm, delicious!!
(Not the perfect shape but given that we have to improvise with our Omnia oven that works on the gas stove we are super happy about the result 😍).

207a Scones

Nous quittons Ásbyrgi pour redescendre vers la « Une » en empruntant la piste de l’est.
Nous nous arrêtons en route aux chutes de Dettifoss et Selfoss afin de les voir à partir de l’autre rive.
Today, we turn back south and now drive along the other side of the Jökulsa canyon wnich allows us to one more time stop at the Deitifoss and Selfoss waterfalls. Both are more accessible from this side and also are much more impressive from here we find.

181b Dettifoss 181a Dettifoss 183a Dettifoss

Après l’avoir rejointe, nous partons à l’est et après quelques kilomètres nous empruntons la piste 901 pour nous diriger vers l’un des 5 volcans principaux de l’île, Askja.
Une cinquantaine de kilomètres de piste cahoteuse et trois gués plus tard, nous nous arrêtons en bord de piste dans un paysage lunaire pour passer la nuit.

The same afternoon we are back on the circular rode #1 from where a little further ease we enter one more time the highlands. This time to see one of the biggest Vulcans of Iceland named Askja.
210 Askja

Nous effectuerons demain les 47 kilomètres manquants pour arriver au but.
Il faut dire que Sylke à de la pâte à pain de prête et il faut absolument la transformer ce soir.
Deux levées de pâtes et une cuisson plus tard, c’est passé minuit quand nous allons nous coucher.

50km of rough dirt road through and 3 river passages later we decide to spend the night in a wild and beautiful partly sandy partly lava desert. It is already late and we will complete the remaining 50 km tomorrow. Rough estimate 1.5hrs more.
In addition we have a bread dough ready that needs baking today. 2 hours later the Azalaï smells fresh bread and we go to bead a little exhausted.

Ce mardi 23 août est le 6ème jour consécutif de grand beau.
C’est par conséquent sous un magnifique soleil que nous effectuons le reste de la piste 910 jusqu’à Askja.
Un petit arrêt au camp pour nous inscrire pour la nuit prochaine et départ pour la montée au cratère du volcan.
En arrivant au parking, force est de constater qu’encore une fois, même si ce n’est accessible qu’en 4×4, nous ne sommes pas les premiers.
Pendant que nous nous préparons, nous avons même droit à l’arrivée d’un bus tout terrain avec une trentaine de personnes à son bord.
Nous effectuons les 2,5 kilomètres de marche jusqu’au cratère pour admirer son lac qui avec ses 210 mètres de profondeur est le plus profond d’Islande.

After breakfast with delicious fresh bread and home made strawberry jam 😋 we arrive at the base if Askja mid morning. We sign in at the camp and drive up to the parking 2.5 km away from the crater.
We walk across a part of the huge main crater (25km in diameter) that is now filled with cold lava and ash over to the main crater lake and the smaller warm side crater lake. One more time the scenery is breath taking.

216 Askja

Juste à côté se trouve un petit cratère secondaire (le Viti) dans le lac duquel il est possible de se baigner.215a Askja

213 Askja
Nous nous promettons de revenir demain matin tôt afin de profiter de l’endroit sans tous ces touristes.
Le reste de la journée et la nuit se passent au camp.
The sky is by now covered in clouds and since the weather is again announced very sunny for tomorrow we decide to return to the camp for the afternoon and return to the lakes early next morning, which will also allow us to be on site without other tourists that mainly come here with a cross country bus mid morning from Mivatn.

225 Askja

En sortant vers les 2 heures du matin pour assouvir un besoin naturel, j’ai la surprise de voir le ciel paré de voiles blancs se mouvant avec grâce.
C’est le début de la saison des aurores boréales, blanche au lieu de verte à cause de la clarté de la lune dont qui est encore vive.

Comme nous nous sommes promis hier, dès le petit-déjeuner terminé, nous nous rendons au lac du cratère Viti.
Nous sommes seuls pour effectuer les 2,5 km de marche à travers le cratère de 25km de diamètre formé par l’effondrement d’une poche de magma.
Les couleurs des zones ainsi traversées vont du noir profond au rouge brique.

Our plan works perfectly well and even though the temperature is fresh early morning (4C) there is no wind and the sun warms us a little bit. The colours are fantastic!

221 Askja

Nous ne sommes pas les premiers sur le site mais par contre, personne n’a encore eu l’idée de descendre au lac du cratère pour se baigner.
Down at the little crater lake Viti the temperature is just good enough to quickly jump into the warm water (says Michel). 😊

218 Askja

Nous sommes donc seuls à profiter de cet instant magique à nager dans cette eau thermale, chauffée à 26°C par les vapeurs volcaniques filtrant à travers le fond du lac.

219 Askja

Venez ! Je vous invite à me rejoindre.
220 Askja

Après une bonne heure à profiter de cet instant privilégié, nous retournons au camp et décidons de mettre à profit cette superbe journée en allant visiter deux canyons tout proches.
Au fond du premier, nous découvrons une jolie cascade…

Later in the day we visit two little canyons in the same area and leave early evening direction route #1.
224 Askja
223 Askja

….et au fond du deuxième nous sommes censés trouver un bloc de lave en forme de fleur provenant d’une éruption antécédente.
Nous ne trouvons pas la fleur mais par contre nous bénéficions d’une très belle vue sur la plaine de lave qui s’étend au lointain avec l’Azalaï en point de mire.

226 Askja

Nous en avons maintenant terminé  avec la région du volcan Askja et reprenons la piste pour remonter en direction du nord afin de rejoindre la « Une ».
Au lieu de reprendre la 910 que nous avions emprunté pour venir, nous choisissons la 88 qui est un peu plus courte mais qui nécessite de passer deux rivières dont l’une, profonde de 60cm est parait-t ‘il assez difficile à franchir et possible seulement pour les véhicules 4×4 de grande taille.
Allons-y ! On verra bien.
Après une heure de route, nous rencontrons un camping et décidons de nous arrêter là pour aujourd’hui.

We stop over for the night at the base of Volcano Herdurreid. A small river has created a pleasantly green area here. A nice change to the otherwise extremely dry soil with very scares vegetation on the high plateau.

La tempête de ciel bleu continue pour le 8ème jour consécutif.
C’est à l’extérieur que nous prenons notre petit-déjeuner ce matin grâce au soleil qui darde sur nous ses rayons bienfaisants.
Ce camping de la piste 88 nous plait beaucoup et nous faisons encore une petite promenade le long de la rivière qui déroule son serpent de verdure dans ce milieu de lave noire.

After again a rather cold night (4C) we have breakfast in the sun outside (covered in many layers but with a fabulous view on the volcano). A little walk through the contrast of black lava and the green and off we are again.

229 Camping 88 228 Camping 88

En fin de matinée, nous reprenons la piste et après une vingtaine de minutes arrivons à ce fameux gué.
On enclenche les basses vitesses, on met la première et on y va.
La traversée n’offre en fait aucune difficulté pour l’Azalaï qui nous amène de l’autre côté en deux temps trois mouvements.
Nous en aurons encore un deuxième de moindre profondeur quelques kilomètres plus loin.

On the way we cross a river that was described as difficult since it is over 60cm deep. But in low gear the Azalaï takes it without any difficulties. Great! 😅 Otherwise we would have needed to do a several hours dirt route detour! (like some of the smaller cars have to do).

Après 1 heure et demie, nous retrouvons la « Une » et mettons le cap sur Mývatn.
Comme nous passons à proximité de Hverir que nous avons déjà visité une fois mais de manière incomplète en raison d’une météo moyenne, nous nous y arrêtons pour gravir le sentier très glissant qui mène au sommet du Namafjall.
Aujourd’hui, le soleil pare cette montagne fumante de ses plus belles couleurs.

On our way to Mivatn we pass again by the geothermal active area Namafjal which had not fully visited the first time due to rain. We make up for it with a complete round trip this time and enjoy the intense colours in the warm sunshine.

173b Namafjall 173c Namafjall 173d Namafjall

De retour à l’Azalaï, nous effectuons un petit passage aux bains thermaux pour une mise à jour internet et nous voilà à Mývatn pour refaire le plein de nourriture.
C’est le moment de décider ou passer la nuit.
Nous n’avons pas vraiment envie d’aller au camping et optons pour un parking discret, assez proche, que nous avions repéré lors de notre balade au lac souterrain de Grjotagja.
Nuit très calme malgré une voiture de touristes qui viennent visiter les grottes à 2 heures du matin !!??

La belle série de beau temps nous abandonne et la pluie refait son apparition et amène le froid avec elle.
Pas plus de 05°C ce matin et 09°C au meilleur de la journée.
Nous continuons notre progression vers Egilsstaðir que nous atteignons en début d’après-midi.
Repas au restaurant, courses et internet feront l’essentiel du reste de notre journée.

Nous ne sommes plus qu’à trois jours de notre embarquement pour le Danemark. Profitons de cette journée grise et humide pour nous occuper de notre blog en rédigeant cet article.
Demain, la météo annonce grand soleil sur l’ensemble de l’Île. Si ça s’avère correct, nous pourrons effectuer une dernière sortie.

Aug. 27. Only 3 days left before our departure back to Danmark!
Since the weather forecast is rather wet and cold we decide to go to Egilstadir and spend the last days close to the ferry harbour in a pleasant camp site, up-date our block and prepare our departure. 

Belle surprise ce matin en regardant dehors depuis notre lit, le ciel est bleu !
Joli cadeau pour la fin de notre voyage en Islande.
Nous mettons à profit cette aubaine pour aller faire une dernière balade dans les gorges près d’Egilsstaðir.

One last window if sunshine in Egilsstadir:

231 Egilstaðir  233 Egilstaðir

En chemin, nous avons même l’occasion d’admirer le symbole des Alpes suisses.
Edelweiss in a garden!

234 Egilstaðir

Pour finir en beauté, nous nous offrons encore une dernière « Softis » en terrasse.

And almost tradition now: a Softis on the last day at a Scandinavian country where everybody is crazy for ice cream no matter what the weather:

235 Egilstaðir

Voilà, c’est la fin de nos six semaines de voyage sur cette merveilleuse île qui nous a fait découvrir des paysages extraterrestres et nous a souvent donné des frissons non pas seulement par les températures souvent fraîches mais surtout par la beauté et la puissance dégagée par cette nature où la glace et le feu se côtoient.

At the end of our 6 weeks we are still amazed about everything we have seen here. Even though more roads are now paved than we expected and more tourists crowd in the most popular places, the stunning nature hear is still breath taking and different to what we have seen anywhere else.

Pour terminer, la carte de notre parcours.
Here the summary of our trip:
Trip Iceland

Nous allons maintenant embarquer sur le ferry qui va nous ramener à Hirtshals au Danemark.
De là, nous allons en visiter la côte est et nous rendre à Copenhague.
Ensuite ce sera le sud de la Suède jusqu’à fin septembre, date à laquelle nous allons effectuer notre retour en Suisse pour l’hiver.

This evening we will get on the ferry and will arrive in Denmark 2.5 days later with a few hours stop over at the Faroe islands (hopefully without any autumn storm!).
In septembre we plan to visit Copenhagen and then some of the South of Sweden from where we will then drive home with the Azalai.

See you soon! and
Amitiés à toutes et tous de la part de Milke.

 

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « ISLANDE partie 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *