browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

ISLANDE partie 1

Posted by on 3 août 2016

   A l’orée du cercle polaire

L’Islande se situe entre le Groenland et la Norvège au nord-ouest des îles Féroé. Elle se trouve sur la dorsale médio-atlantique séparant les plaques tectoniques eurasienne et nord-américaine et compte ainsi de nombreux volcans.

Avec sa superficie de 103’000 km² elle est 2,5 fois plus grande que la Suisse mais compte seulement 400’000 habitants dont le 60% se trouvent dans la région de Reykjavik, la capitale, dans le sud-ouest du pays.

Son économie est fondée sur un système mixte où les services, la finance, la pêche et les industries sont les principaux secteurs.

Iceland is 2.5 times the size of Switzerland with a population of less than 400’000 of which over 2/3 live in the area of the capital Reykjavik (south west coast). The interior of the island consists of a high plateau made from sand, lava fields, mountains and glaciers and is basically uninhabited.
Iceland is one of the most developed countries in the world and has the 2nd highest quality of life (after Norway). Its economy depends heavily on export of fish, aluminium and ferrosilicon. The economic importance of tourism is growing. Almost all electricity is produced from geothermal or hydroelectric power plants.
Iceland lays far north of England and the Faroe Islands just outside the Arctic Circle. It is warmed by the Gulf Stream and has a temperate climate despite a high latitude. The North-American and Eurasian tectonic plates meet in Iceland, which means it is highly geologically active with hundreds of volcanoes of which approx. 30 are active. Greenland is the closest body of land (290 km).

001 Carte Islande

Avant d’arriver en Islande, le ferry fait un petit arrêt d’une heure aux îles Féroés.
Malheureusement, il ne sera pas possible d’en voir grand chose, vu l’épaisseur du brouillard.

Our ferry leaves Denmark on July 19 and after a very smooth 1.5 day trip we stop shorty at the Faroe Islands.

002 Îles Féroé

Le 21 juillet, l’arrivée en Islande, après 2 1/2 jours de navigation se fait heureusement par un temps un peu plus clair.

We arrive on July 21 at the east shore of Iceland with slightly better weather.

003 Arrivée 004 Arrivée

Nous commençons par aller vers la ville voisine d’Egilsstaðir, distante d’une vingtaine de kilomètres pour y faire quelques achats mais faisons un petit arrêt en route, fascinés par l’image qui se présente à nous en longeant le lac Heiðarvatn .

Our plan is to visit the island via the ring road #1 that runs along the coast of the whole island (1332 km total), mixed with trips onto the interior plateau. Our ferry back to Denmark leaves in 6 weeks.
We will start our visit with the east side of the island with Egilsstadir as center point. On our way there we stop at a lake where clouds and fog seemed to have swallowed all colours and noise. What a strange and amazing experience!

005 Arrivée 006 Arrivée

Vendredi 22 juillet
Par cette belle journée ensoleillée, nous commençons notre découverte de l’Islande.
Comme première activité, nous choisissons d’aller voir les macareux moines en pleine activité de nidification.
Pour cela, nous nous rendons sur la côte nord/est de l’île, plus précisément à Hafnarhólmi où se trouve une colonie d’environ cent mille volatiles qui viennent nicher de fin avril à début août. C’est un ballet continu de macareux qui reviennent de la pêche avec 2 voire 3 poissons dans le bec, pourchassés par les mouettes tridactyles et les pétrels qui essaient de leur ravir leurs proies.
Au vu de leurs courtes ailes, leur vol est plutôt saccadé mais ce qui est étonnant, c’est que ces oiseaux volent également sous l’eau lorsqu’ils chassent le poisson.
Jetez un œil sur cette vidéo: https://www.youtube.com › watch

Friday 22nd:
Our first excursion is to go and see the puffins. Since we had missed them in Norway we hope to see them here on the east coast. And yes! we do find them in a big colony of roughly 100’000 couples in Hafnarholmi. They are really cute with their expressive little faces!
The puffins dig long holes in the ground where they bring up their chicks. No idea how they do this! Their feet don’t look suitable and their beak don’t look very practical either!
They don’t look very elegant when they fly but they are very agile swimmers and actually « fly » under water! Have a look: https://www.youtube.com › watch

007 Hafnarhólmi

008 Hafnarhólmi 8a macareux 009 Hafnarhólmi 010Hafnarhólmi 011 Hafnarhólmi

En milieu d’après-midi, nous faisons notre première randonnée vers Brúnavik dont le départ se trouve à quelques centaines de mètres du site des macareux.
C’est l’occasion de découvrir nos premiers paysages de l’île.

In the afternoon we do our first hike to Brúnavik starting right next to the puffin colony. We are lucky with the weather and are even in T-shirt! (Won’t be the case so often…).

012 Brúnavik  013 Brúnavik 015 Brúnavik

Samedi 23 juillet
Nous repartons en direction du sud, longeons le lac Lagarfljót et nous arrêtons sur le parking du point de départ de la randonnée qui mène au Hengifoss.
Cette balade nous fait remonter une gorge qui à l’endroit de ses deux cascades principales offre à notre vue les résultats d’éruptions volcaniques antérieures.

Dans la première, la Litlanesfoss, ce sont des colonnes de basalte que l’on peut voir.
C’est après que le magma de la lave se soit figé et que la roche ait continué à se refroidir que se sont formées ces colonnes, souvent de forme hexagonales.

Next day, next hike 😊.
This time slightly inland from Egilsstadir to see the Hengifoss and the Litlanrsfoss waterfalls with the surrounding amazing hexagonal basalt pillars, rock formations and colorful layers. The basalt pillars forme when the lava cools down, always vertical to the surface of the lava flow.

017 Hengifoss

Dans la falaise de la cascade supérieure, des strates rouges sont visibles entre les couches de basalte.
Ce sont des cendres volcaniques et des scories superficielles des couches de lave. Avec le temps, elles ont formé de la terre. Sous le climat chaud et humide du tertiaire, de l’argile s’est formée dans la terre ainsi que des combinaisons de fer. Lorsque la prochaine coulée de lave s’est répandue sur le sol acide, le fer s’est combiné avec l’oxygène, donnant aux strates intermédiaires leur couleur rouge.

The distinct red layers are created by volcanic decomposed iron containing ash layers between thicker lava layers. It is impressive how regular volcanic eruptions happened here roughly 2.6 mio years ago.

018 Hengifoss 019 Hengifoss

Mardi 26 juillet
Ayant vu ce qu’il y avait à voir à l’est de l’ile, il faut maintenant continuer notre périple.
La question est de savoir s’il vaut mieux aller dans la partie nord ou dans la partie sud ?

Les prévisions météo pour le reste de la semaine montrent clairement que c’est au sud et à l’ouest qu’il faut être. Soleil et douceur devraient être au programme.

C’est sous un ciel plombé que nous quittons Egilsstaðir par la route n°1, direction sud. La partie sud-est de l’île présente une succession de fjords que la route s’amuse à longer systématiquement, ce qui est très joli et ce qui fait aussi que pour parcourir 92 km en ligne droite jusqu’à notre prochain point, nous en ferons 234.

Nous avions dans l’idée de faire une rando dans la gorge de Hvannagil mais le temps de nous préparer que voilà un gros nuage noir qui se met à déverser son contenu sur nos têtes.

Bon ! Pas de souci. La rando sera remplacée par un café + chocolat.

La pause-café terminée, nous continuons à zigzaguer le long des fjords et constatons que plus nous progressons, plus le ciel s’éclaircit.
Une jolie place entre mer et montagne nous attire pour y terminer la journée et y passer la nuit.

Pour arriver ici, la route présente de nombreuses sections non goudronnées et avec la pluie, l’Azalaï a revêtu un habit couleur chocolat. Michel profite de cet arrêt et d’un ruisseau tout proche pour lui redonner sa couleur originale.

The next 2 days the weather is rather wet and cold and we use the occasion to finish and issue our blog article for Norway. Thereafter again guided by the weather forecasts we head south where the weather is supposed to be dryer and sunnier.
Not true for the first part and we drive long kms of dirt road zigzagging along the circular road from fjord to fjord with rain pouring down. We decide to replace the visit of the Hvannagil canyon by a
coffee and continue our trip through the rain.
Versus the end of the day and after 240 long kms the sun is back and we find a lovely place to spend the rest of the day and the night.
The Azalaï is covered in a layer of dirt and Michel, full of energy, uses the water from a little river for a thorough car wash.

1-019a Hengifoss

Sous le regard admiratif d’une vache….
Even the cows are intrigued about all this energy,

1-019b Hengifoss

Quand elle voit le résultat.
and the before/after comparison.

1-019c Hengifoss

Mercredi 27 juillet
Toujours sur la route 1, direction ouest, nous arrivons, après une petite demi-heure de route, au lac Jökulsárlón. Celui-ci est formé par la fonte du plus grand glacier d’Islande, le Vatnajökull. De gros blocs de glace, séparés du front du glacier tombent dans l’eau et dérivent lentement jusqu’à la mer donnant des reflets bleutés lorsque le soleil les éclaire.

July 27:
Weather forecast holds true and with a mixture of sun and clouds but w/o rain we continue our trip now along the south coast. First stop is the glacier lake Jokulsárlón with its floating icebergs. The immense Vatnajökull glacier regularly calves big icebergs into this lake from where they float slowly through a short canal into the see only a few 1000m away. The ash from various volcano eruptions has painted intense black layers into the white and blue ice giants.

20 lac Jökulsárlón 21 lac Jökulsárlón 22 lac Jökulsárlón 23 lac Jökulsárlón

60 kilomètres plus loin, nous arrivons à Skaftafell. Cet endroit, très populaire nous donne l’occasion de faire une jolie randonnée en fin d’après-midi. Cette boucle nommée le tour des cascades nous mène d’abord à celle de Svatifoss dont la chute est bordée par des « orgues de lave ».

60km further we arrive in Skaftafell where we hike between two big glacier tongues of the Vatnajökull and enjoy the view on a perfect « basalt organ » and the Svatifoss waterfall.

25 Skaftafell.

Nous redescendons ensuite vers Sel, ancienne ferme maintenant transformée en musée dont la terre couvrant les toits servait d’isolation.
Further along the path we visit an old reconstituted farm that shows us the very basic living conditions during the last centuries. The roof covered with gras represented an excellent insulation using the scarce local raw materials.

30 Skaftafell.

Jeudi 28 juillet
On démarre la journée par une sortie au glacier Vatnaökull.
Ce glacier de 8456 km2 (2,6 fois le canton de Vaud) et avec ses 990 mètres d’épaisseur est le plus grand glacier d’Europe.
Sur son bord sud s’élève le plus haut sommet d’Islande, le Hvannadalshnjukur avec ses 2119 mètres.
Une balade d’un peu moins de 2 kilomètres nous permet de nous approcher du Skaftafellsjökull, l’un des nombreux bras du glacier aboutissant dans une lagune.

July 28:
We start the day with a closer look at the Vatnajökull. It is by far the biggest European glacier with 2.5 times the size of canton Vaude! and it is up to 990m thick. Iceland’s highest mountain the Havannadalshnjukur (2119m) is part of this glacier.

32 Vatnajökull 33 Vatnajökull 34 Vatnajökull 35 Vatnajökull

Sur la boucle de retour nous traversons une zone de végétation qui nous fait prendre conscience de la difficulté que représente ce milieu hostile uniquement fait de lave pour le développement de la flore.
La nature toutefois est pleine de ressources et fait des miracles dans la très courte période estivale dont elle dispose.

At the border of the glacier we can see how nature starts taking over the gravel fields where the glacier has pulled back over the last years. So called pioneer plants like moss leeches, then dwarfs willows grow on the plane gravel slowly creating a thin layer of humus which in turns enables other plants to grow. The whole is a very fragile eco-system and walking or worse driving on this soil can create severe damage and erosion.

36 Vatnajökull

Nous surprenons une grive mauvis avec son petit. Tous deux dans une tenue de camouflage qui les rend difficiles à distinguer.

37 Grive mauvis 38 Grive mauvis

A quelques kilomètres de là, en direction de l’ouest, on longe la Lómagnúpur, une falaise côtière de 767 mètres de haut, qui se trouve maintenant à plus de 2 kilomètres de la côte suite au retrait de l’océan.

Further west the earth had lifted and the former coast line now sits 2km away from the see. Lomagnapur Rock is an impressive landmark for this. It is 767m high and was Europe’s highest coastline cliff. The flat area the coastal road it built on here represents the former see ground.

39 Lomagnupur

De temps à autre, des fermes jalonnent le paysage.
Généralement placées au pied d’une falaise pour se protéger du vent elles font pousser de l’herbe à fourrage pour l’alimentation du bétail pendant la longue période hivernale.

The former coast line accompanies us for a while and from times to time we pass farms that are comfortably nestled at its bottom and use its shelter from the rough northern winds to produce hay to feed the animals during the winter.

41 Lomagnupur

En fin d’après-midi, nous atteignons les gorges de Fjadrárgljúfur.
Ces gorges de 100 mètres de profondeur et de 2 kilomètres de longueur datent de l’ère glaciaire et sont censées avoir 2 millions d’années. Magnifique !

Late afternoon we reach the Fjadrárgljúfur canyon and use the intense evening light to walk along its 100m deep and moss covered meander cliffs. A spectacular sight!

43 Fjadrargljufur   46 Fjadrargljufur 47 Fjadrargljufur

Vendredi 29 juillet
Magnifique journée ensoleillée et douce.
Dès le saut du lit, nous descendons jeter un coup d’œil aux gorges pour les admirer au soleil montant et l’on en profite pour un petit jeu d’ombres chinoises.

We spend the night at the upper end of the canyon and visit it again early morning with the light coming from a different angle.

48 Fjadrargljufur

Après le petit déjeuner au soleil, nous descendons à Kirkjubaejarklaustur (ça ne s’invente pas !), pour notre première rando du jour.

Une jolie balade qui nous fait tout d’abord monter sur un plateau verdoyant pour arriver au lac Systravatn et qui en faisant une boucle arrive sur un site remarquable appelé le « plancher de l’église ».
De fait, il n’y a jamais eu d’église à cet endroit mais ce sont des « orgues de lave » comme nous en avons vu quelques jours plus tôt à la cascade de Skaftafell mais vues de dessus car polies par le glacier lors de son retrait qui ont inspiré ce nom.

Today’s hike starts in Kirkjubaejarklaustir and first guides us up the ancient waterfront cliff providing us with a great view. Back down we visit the « church floor ». The ground here is again made from basalt pillar but this time we stand on top of them. The ground here was smoothened first from the glacier and then from the waves when the see still covered this area. It literally looks like a cobble stone pavements but is totally natural.

51 Kirkjubaejarklaustur

52 Kirkjubaejarklaustur

Sur le chemin du retour, nous faisons une halte au bureau d’information touristique qui nous propose de voir un film sur l’éruption du volcan Laki. Celle-ci a eu lieu de novembre 1783 à juin 1784. La terre s’est ouverte sur une ligne de 25 kilomètres de part et d »autre du sommet et non moins de 115 cratères ont été créés durant cette éruption durant laquelle 10’000 personnes ont perdu la vie mais aussi 7000 têtes de bétail, 30’000 chevaux et 150’000 moutons.

La piste F206, mène à ce site et nous décidons de nous y rendre.
Après 45 kilomètres de cahots et quelques traversées de gués….

Back in the village we go to the visitor center and see a film that gives the background to the greatest vulcanic eruption in Icelandic history. Between June 1783 and Feb. 1784 10 fissures erupted on the high plateau in the area of mount Laki each 2-5 km long with a total of 115 craters.
The poisonous ash cloud devastated most of Iceland and killed 10’000 people, 7000 cattle, 30’000 horses and 150’000 sheep.
The sulphurous mist from Laki also spread over the entire northern hemisphere. The resulting cold period and crop failures lasted for 3 years. It is speculated that the following economic crisis contributed to the French Revolution.
We decide to go and see the Laki crater area.
The 45 km dirt road F206 that leads inland to Laki is quite rough and includes 4 river crossings. We rediscover off road sensations from Latin America 😊

54 Lak

….nous atteignons notre but.

Mais avant cela, nous faisons un arrêt pour aller admirer les chutes de Fagrifoss.

Half way we find one more sensational waterfall Fagrifoss.

53 Lak

Arrivés au pied du volcan, nous nous équipons pour monter au sommet qui culmine à 812 mètres et que l’on atteint après avoir gravi une pente assez raide et un dénivelé de 250 mètres.

La vue de là, nous permet de voir clairement la chaîne de cratères qui s’étend des deux côtés du Laki.

The road leads us directly to mount Laki. We climb the 250m to its summit for a spectacular view across a long line of craters.

En direction du nord-est.
Direction north-east:

55 Laki

Et en direction du sud-ouest
Direction south-west:

57 Laki

En redescendant du volcan, le chemin nous fait passer à l’intérieur d’un petit cratère auxiliaire…

On the way down the path leads through a little side crater.

59 Laki58 Laki

Nous continuons maintenant notre piste pour rejoindre l’un de ces 115 volcans, le Lakagigar, dans le cratère duquel s’est formé un lac.
Sur le chemin, nous sommes admiratifs devant le spectacle de la végétation qui  arrive à faire des miracles dans cet environnement hostile.

Again nature gaining ground is amazing. The first plants literally grow on the lava stone.

63 Laki 63a Laki

Et aussi devant les blocs de lave joliment colorés.
colourful lava stones:

63b Lava

Nous voici arrivés au lac !
A lake in a little crater.

61 Laki

Il se fait tard ! Et après un dernier passage de gué…
One more river crossing…

60 Lak

….nous atteignons Blágil, le seul site de campement autorisé dans le parc, situé sur une petite zone plate et herbeuse, au milieu du champ de lave et offrant un service minimum.

 before we get to Blágil, the only permitted camping area in the national park situated on a little grassy area in the middle of a 230 year old lava field and equipped with the minimum 😊

64a Laki

Samedi 30 juillet
0°C durant la nuit car nous sommes à 600 m d’altitude / 17°C l’après-midi
Encore une magnifique journée ensoleillée et douce.

Nous laissons ce joli site de Blágil pour rejoindre la route de ceinture n°1

Une vingtaine de kilomètres plus loin vers l’ouest, c’est la piste F208 qui part sur la droite et que nous empruntons. Le parcours que nous suivons entre montagnes et rivières diffère totalement de celui que nous avons effectué hier mais offre des paysages tout aussi splendides.

July 30:
We return to the ring road and inspired by Elke & Philippe, friends that just visited Iceland, we take the next dirt road F208 that leads west of the Laki road inland to Landmannalaugar an area known for its colourful mountains.

65 Laki 66 Landmannalaugar 67 Landmannalaugar

Après avoir parcouru 75 kilomètres dans ce décor nous arrivons à Landmannalaugar.
En arrivant là, il faut admettre que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée.
Même si l’endroit est seulement accessible en véhicule 4×4, ce camping fait preuve d’une forte affluence et fait office de camp de base pour de nombreuses randonnées.

75 km of bumpy gravel road wind through spectacular nature.
After two final rather deep river crossings we arrive at our destination and have to admit that we were not on our own. Even though this place is only accessible via dirt road the camp ground resembles a base camp of a major mountain. It is true that Iceland’s most popular 5 days hike starts from hear but we are still surprised by the number of serious hikers.
A number of spectacular short hikes and a natural hot spring certainly also add to its attractiveness.

68 Landmannalaugar

La soirée est magnifique et le spectacle des montagnes allumées par le soleil couchant fantasmagorique.
Never mind the crowd. The evening light is spectacular!

69 Landmannalauga

Dimanche 31 juillet
06h00
, c’est l’heure à laquelle nous nous levons pour aller profiter des bains thermaux avant qu’il y ait trop de monde. L’eau y est agréablement tempérée mais pas de manière homogène car la source chaude se déverse en surface et y reste car le débit n’est pas suffisant pour opérer un mélange. Ceci fait qu’il y a bien une différence de 20°C entre la surface et le fond.
On a vite compris qu’il suffit de bouger pour brasser l’eau et s’affranchir plus ou moins du problème.

To avoid the crowds 6am the next day we start with an early swim in the hot springs followed by a several hours hike.

73 Landmannalaugar

La météo annonce un ciel couvert pour cet après-midi.
Nous nous préparons par conséquent sans trop tarder pour aller randonner dans le coin à la découverte des montagnes colorées par les émanations de gaz volcaniques.
Au départ du camping nous commençons par traverser un champ d’obsidienne, noire et brillante….

We first cross a 400 year old lava field this time made from Obsidian a black almost glassy stone that creates large, shiny and very smooth surfaces when it breaks.

74 Landmannalaugar

avant d’arriver dans une plaine marécageuse d’où l’on peut admirer les sommets environnants parés de leurs plus belles couleurs, comme si une main céleste avait créé une œuvre d’art.

From there we get into a swampy flat area with a wonderful view on yellow shaded mountains.

76 Landmannalaugar

Nous poursuivons par l’ascension du Brennisteinsalda (la vague de la pierre qui brûle en islandais) qui culmine à 881 m. et du sommet duquel le regard se trouve ébloui par tant de beauté créée par dame nature.

We climb mount Brennisteinsalda (881m) and enjoy the spectacular colourful view.

77 Landmannalaugar 78 Landmannalaugar 79 Landmannalaugar 80 Landmannalaugar

Tout au long de cette randonnée, le spectacle est tout simplement grandiose et vaut à lui seul la peine de venir en Islande.
On our way down more colours and a field of Fumaroles.

85 Landmannalaugar 82 Landmannalaugar  87 Landmannalaugar 89 Landmannalaugar

Après ces deux magnifiques journées dans ce parc, nous redescendons en direction de Reykiavik et faisons un petit arrêt intermédiaire à Hella afin de finaliser cet article et aussi faire un pain dans notre four Omnia spécial gaz.

The weather forecasts rain for the next days in this area so we decide to continue direction Reykjavik. Too bad there are at least 2 to 3 hikes more we would have like to do here.

Maybe we will come back…

During the next stop we not only write this article but we finally take the time do our first sourdough bread with the Omnia gas fire tin (we dont have an oven). It turned out really well!  Thank you Katharina for the sourdough started and the recipe!!!
OK, the crust is not as good as from a real oven and the shape looks more like a cake than a bread. But
since we cant find any rye bread here in Iceland we are super happy with the result. 🙂

91 Pain

A bientôt pour la suite de notre périple en Islande qui débutera par Reykjavik et nous amènera à découvrir le nord de l’île en passant par les pistes du haut plateau.

Watch out for the next episode that will include Reykjavik, the north and more off road in the high plateau!

Milke

Amitiés à toutes et tous.
Milke

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *