Finlande, St-Pétersbourg et Estonie

Nous venons de quitter la Suède et arrivons maintenant aux îles Åland, situées entre Stockholm et la côte finlandaise.

We leave Sweden direction Finland on Friday August 3rd from Kapellskär slightly north-east of Stockholm.

Nous nous rendons à Kapellskär, lieu de départ du ferry pour l’archipel d’Åland.
Une traversée de 2 heures nous amène à Mariehamn, capitale de l’archipel finlandais, composé de 6500 îles dont 80 sont habitées.
Åland compte 28’000 habitants qui parlent non pas le Finlandais mais le Suédois.
Dès notre arrivée, nous nous rendons au camping Gröna Udden de Mariehamn.

The Ferry takes only 2 hours to Åland an island group between Sweden and Finland. Åland belongs to Finland but has a high degree of freedom (a bit like thecFaeroes island in Denmark). It consists of 6500 islands of which 80 are inhabited by 28’000 people. Swedish is the official language here and they have their own flag.

Samedi 5 août
On se dépêche de profiter des quelques rayons de soleil qui nous sont promis aujourd’hui pour aller nous promener jusqu’au quartier maritime où l’on découvre une collection de bateaux anciens, tous rivalisant de beauté avec leurs coques et ponts de bois très bien entretenus.

Due to the rainy weather we only stay one day where we visit the small capital Mariehamn and the old marine quarter with many beautifully restored wooden boats.

Dimanche 6 août
Départ du camping à midi pour rejoindre Långnäs, à l’est de l’archipel, d’où part le ferry pour Naantali, sur la côte ouest de Finlande. Il lui faudra 5 heures pour slalomer dans ce dédale d’îles ininterrompu sur tout le parcours.

August 6.
Almost the whole 5 hours from Åland to Naantali at the west coast of Finland the ferry has to cris crosses through the uncountable number of islands. Finland counts 95’000 islands and we have probably seen a few hundreds of them today .

La Finlande:
8 fois la taille de la Suisse pour 5 millions et demie d’habitants.
Soumis à un climat rigoureux pendant l’hiver c’est majoritairement un pays de taïga.
La grande majorité des habitants vivent dans la région d’Helsinki, au sud du pays où le climat est plus agréable.
La Finlande compte environ 95’000 îles et 188’000 lacs de plus de 500m².
86% du pays est recouvert de forêts.

Finland (or Suomi in finish)
Besides the huge number of islands it also has 188’000 lakes of more than 500km2 (means equal or larger than lake Geneva !) and 73% of the country is covered with forest (highest in Europe!).
With a surface almost as big as Germany it has 5.5 mio inhabitants most of which live in or around Helsinki where the climate is milder and jobs are numerous.
Finland became independent from Russia in 1917 but still maintains good relations with it. It is one of the richer countries of the European Union and its economy has a per capita output equal to those of France, Germany or U.K. Largest industries are electronics (Angry Birds was designed here), machinery, and forest (it is one of the world’s leading wood producers).
Finland produces 31% of its energy from hydropower and wood energy, 28% from nuclear power stations, 23% gas an charcoal and 5 – 15% are imported from Russia, Sweden and Norway.
 


Nous débarquons à 19h30 et profitons de faire un tour de ville de Naantali.
L’endroit est charmant avec plein de jolis cafés au bord d’une marina dont les vieux gréements forment la majorité des embarcations.
En se promenant dans la ville, la première chose qui saute aux yeux sont les écriteaux dont les textes sont devenus complètement illisibles. Heureusement qu’il y a les images !

We arrive in Naantali in the evening and visit the little city with lots of little wooden houses and inviting coffees and bars. This is also where we see how different Finish is from any other language we know. We are not able to guess a single word an translations are rare! From our guide books we know that it is a Uralic language and Estonian and Hungarian are closest. There are so many ä, ü, ö, and y in one word that it almost looks funny.


A 20h00 précise, une crieuse publique attire l’attention en frappant sur son tambour, puis récite un texte, dont on ne comprend absolument rien, mais qui est applaudi par les quelques personnes présentes.

Lundi 7 août
Nous cueillons quelques myrtilles pour le petit déjeuner après quoi nous partons en direction de Turku, notre prochaine destination sur la route vers Helsinki.
Ancienne capitale de la Finlande, Turku a été la proie des flammes en 1827 et presque entièrement détruite, sauf le quartier pauvre des artisans qui était situé sur une colline.
Ce quartier, nommé Luostarinmäki, est devenu aujourd’hui un musée en plein air et la principale attraction de la ville.
On y retrouve l’ambiance de l’époque à travers les meubles et outils des artisans parfaitement conservés.
Des personnes en costume traditionnel nous parlent de la vie et des contraintes que subissaient les habitants de ce quartier dans ces temps-là.
Très intéressant !

August 7.
We arrive in Turku. The former capital of Finland burned down in 1827 and only the Luostarinmäki quarter was saved. It is today a beautiful outdoor museum and the key attraction of the town.

La cuisine d’une maison d’habitation avec les pains de seigle au plafond.
The kitchen of one of the historic houses with rye bread hung from the ceiling for drying.

L’imprimerie.
The printing office.

La poterie.
The pottery workshop.

Nous allons descendre maintenant vers Hanko, le point le plus austral de Finlande.
Notre guide routier WOMO nous signale qu’à Vikstrand, à mi-chemin de notre destination se trouve une place de parc desservant une zone de baignade tout à côté d’une plage de sable.
Idéal pour y passer la journée et la nuit.

We spend the night and half of the next day at one of the numerous lakes at the very pleasant beech Vikstrand where we harvest a lot of wild growing red currents. 

Mardi 8 août
Petit déjeuner sur la plage suivi d’une baignade et de la cueillette de raisinets qui bordent le chemin menant à la plage.
L’endroit est tellement accueillant que l’on y reste jusqu’en milieu d’après-midi à se dorer au soleil avant de reprendre la route pour atteindre Hanko 40 minutes plus tard.
Du fait de sa situation géographique, cette ville est reconnue comme la plus ensoleillée de Finlande et de ce fait, est devenue l’endroit privilégié des vacanciers estivaux.
Elle est dotée d’une très grande marina et le rivage évolue entre de grandes pierres plates et deux plages de sable fin dont l’une fait plus d’un kilomètre de long.

From here we drive along the coast direction east to Helsinki with a few stops in between. The first one is Hanko with its milder climate and several long sandy beaches. Since the 18hundreds it is already a popular holiday destination for the Finnish and also upper class Russians.

Ce monument représentant 3 grues volant vers l’ouest est dédié à la grande migration des années 1880 à 1930.

3 flying cranes to memorize the many people that left Finland between 1880 and 1930 to find a better life in the USA (mainly the Midwest).

Mercredi 9 août
Une petite halte à Ekenäs, sur la route d’Helsinki pour boire un café et faire une visite de la ville.
Ce petit village de pêcheurs avec ses maisons en bois et sa belle église datant du 18ème siècle, est devenu aujourd’hui une petite ville de 15’000 habitants.
A cette époque, la cité disposait d’une seule autorisation pour l’exploitation d’un restaurant.
Afin de pouvoir ouvrir le sien, un entrepreneur astucieux a décidé de le construire sur l’eau et ainsi contourner la loi.

August 9. We visit Ekenes a charming little fishing town. In former times the town had the license for only one tavern. The creative owner of this one just built the second one in the lake on piles. 

 

En milieu d’après-midi, nous atteignons Helsinki où nous nous rendons directement dans le camping Rastila.
Nous allons y rester quelques jours, le temps de visiter la capitale.

Later in the afternoon we arrive in Helsinki. We go straight to the pleasant campground where we will stay for a few days and visit the city.

First impression once we arrive at Helsinki town center on a sunny Sunday: It is a trendy and lively place, lots of tourists, lots of music. A little less tidy and organized than Oslo, Stockholm and Copenhagen but the vibrant atmosphere makes up for it! The 1 million inhabitant city (20% of Finland’s population) sits right at the sea and several bays create little centers with marinas and coffee places. The central market place lays at the beautiful main bay.

Jeudi 10 août
Premier jour à Helsinki.
Cette ville de 1 millions d’habitants (20% de la population finlandaise), ressemble en ce jour de beau temps à une vraie fourmilière.
On retrouve un peu de calme en montant sur un point de vue qui s’ouvre sur la baie du port.



Dans le centre, la musique  y est partout très présente.
En plus des musiciens de rue que l’on rencontre plutôt sous forme de groupes, sur scène ou dans la rue, les restaurants emploient leurs propres orchestres.

L’architecture quant à elle est quelque peu hétéroclite.
Au fil des rues, les bâtiments historiques se retrouvent au voisinage d’immeubles de briques rouges ou de locatifs plus récents de forme cubique.
Dans les curiosités rencontrées, cette ancienne prison qui a été transformée en hôtel de luxe….

The architecture is a mix of beautiful historic, end of last century functional style and creative modern. Again less harmonious than the other Nordic capitals but together with the many parks and the huge waterfront Helsinki must make a great place to live in.

Below a great example for the creativity we see here. The red bric building is a former prison renovated into a boutique hotel where the prison cells are now hotel rooms.

….. ou ce restaurant aérien situé juste à côté de la gare, dont les convives se voient hissés à 30 mètres au-dessus du sol par une grue pour déguster leur repas en admirant la ville à la lueur du crépuscule.

Fancy a dinner in the air? (Better go to the loo beforehand!).

View of the huge early 1900 Art Deco train station. The architecture is a bit special but still impressive.

Une vue de la place du marché……

The central market.

….. avec ses stands richement pourvus en marchandises de toutes sortes.

All the stands have the same seasonal products: spring onions, green peas, chanterelles, and heaps of blue berries, red currents and strawberries.

L’un des endroits remarquables  est l’ancien marché couvert, abritant maintenant une multitude de petits restaurants.

The old market hall with trendy restaurants. We tested Asian fusion restaurants and the vegan coffee and found both very creative and super tasty!

Juste derrière, la Cathédrale Ouspenski ou Cathédrale de l’Assomption qui est celle du diocèse orthodoxe de la ville.
Elle fut construite sur ordre de l’empereur Alexandre II de Russie entre 1862 et 1868.

And just behind the impressive Orthodox cathedral Ouspenski built for the Russian tsar Alexandre II between 1962 and 1968.

Autre site marquant de la ville : l’église de Temppeliaukio.
Cette église, œuvre des frères finlandais Timo et Tuomo Suomalainena, tous deux architectes, a été creusée dans la roche à coup d’explosifs pendant les années 1960 et ouverte au public en 1969.
Son design très particulier en a fait l’un des premiers monuments touristiques de la ville mais son atmosphère et sa qualité acoustique a très vite été appréciée des locaux qui organisent fréquemment des mariages et des concerts dans celle-ci.

Another example for the creative spirit of Helsinki is the Temppeliaukio church. Built in the 1960s this church was dug down into the rock in the middle of a residential area and covered with a roof of wood and copper. A surprising architecture with a great acoustic and touching atmosphere.

 

Il est temps de faire une pause-café et le restaurant-pub « Zetor » avec sa décoration rurale et son atmosphère toute particulière fait partie des endroits à ne pas manquer.

One of our (many) coffee stops leads us to a very different restaurant-pub: the “Zetor”:

Dimanche 13 août
Nous quittons Helsinki pour trois jours afin de visiter un peu la région située dans son nord-est.
Nous montons vers Mikkeli et peu avant, nous nous arrêtons sur le lieu de départ d’une balade qui mène à un site de peintures rupestres datant de -5000 à -3200 ans AC.
La peinture était obtenue en chauffant de l’oxyde de fer et en y ajoutant de la graisse et du sang avec comme liant, des œufs d’oiseaux.

August 13. After 3 days Helsinki visit we have 3 more days before we (hopefully) receive our Russia visa and take the train to St. Petersburg. We decide to use this as an opportunity to see a bit of the countryside north-east of Helsinki. Or better “lakeside” since we will do a tour around Finland’s biggest lake called Saimaa. With 4400 square km surface area and 13,700km shore length (it is very branched) it is eight times the size of lake Geneva!

Our first stop short before the town of Mikkeli in the north of Helsinki brings us to a little hike that leads to a site with ancient rock paintings. It is surprising that the paintings are not protected other than through the slightly concave shape of the rock which probably protects them from too much rain and ice. There is an official panel that explains their origin from 5000 to 3200 BC. Amazing!

The creators must have tested a lot to come up with the recipe of the paint: iron oxide heated and mixed with fat, blood and birds eggs! But the resulting endurance of the paint is convincing .

L’endroit, directement situé au bord du lac, offre un tableau idyllique et se prête merveilleusement à un pique-nique de fin de journée.

The site is directly at the lake and we enjoy a late evening picking with view.

Lundi 14 août
Petit tour à travers la ville de Mikkeli qui n’offre pas d’intérêt particulier puis, peu avant Anttola, nous rendons visite à un producteur de vin…..de petits fruits.
Cette petite entreprise nommée « Ollinmäen Viinitila Oy » fabrique principalement du cidre de pommes mais aussi du vin avec un mélange de petits fruits, raisinets, cassis, airelles auxquels il est aussi ajouté de la sève de bouleau.
Nous profitons d’en déguster trois. Un sec, un demi-sec et un doux et c’est plutôt ce dernier qui a notre faveur. Il faut dire que le goût ne correspond pas à ce que l’on connaît du vin et pour les deux premiers, on retrouve une certaine amertume en finale.

The next day we visit a local winery that uses locally grown berries, apples and birch sap as raw materials. Interesting we think and decide on a taste testing before we buy anything. Unlike Michel I quite like most of them but in particular the one with cranberries and birch sap.

On continue notre progression à travers lacs et forêts en direction de la côte sud et faisons halte
sous une pinède au bord du lac Saimaa.

Our next stop is right at lake Saimaa. Sandy beach, crystal clear water and pine trees. If it was a little warmer we would go for a long swim…

Mardi 15 août
Notre petit tour des lacs continue avec arrêt café à Puumala nommée « la Gibraltar du lac Saimaa ».
Longeant la rive d’un lac, notre regard est soudain attiré par une embarcation particulière.
En l’occurrence, il s’agit d’un sauna monté sur un ponton amovible. Astucieux !

We continue or tour around the lake and enjoy the mixture of quite pure nature sites and lovely promenades at the view down at the lake. It is obvious that the finnish people profited from what their country offers and like little cottages in the middle of the wood (ideally by a little quiet lake with a tiny sauna) as much as waterfront restaurants. And we can relate to this

On continue notre route qui serpente toujours entre lacs et forêts jusqu’à Lappeenranta.
Les quais en bord de lac sont très animés en cette fin d’après-midi ensoleillée. Un chœur mixte, installé sur une scène entonne quelques chants pour les badauds qui se sont assis pour les écouter.
Plein de petites échoppes de glaces et cafés bordent la place et deux anciens bateaux à vapeur, transformés en restaurant, sont amarrés au quai et sont déjà bien occupés par une clientèle profitant de cette douce chaleur de fin d’été.
Nous profitons de cette aubaine pour faire de même et prendre un succulent repas sur le pont supérieur du « Arena ».

Une petite balade digestive sur le site de la forteresse de « Linnoitus » clôture cette visite de la ville.
Nous roulons encore une vingtaine de kilomètres pour nous arrêter au bord d’un petit lac, serti au milieu d’une forêt de pins et dont les eaux reflètent les lueurs orangées du crépuscule.

Mercredi 16 août
Retour au camping Rastila pour la dernière nuit avant notre voyage à St-Petersbourg.
A peine arrivés, nous prenons le métro pour Helsinki afin d’aller chercher nos passeports avec le visa pour la Russie.
Bon ! Ça ne marche pas toujours comme l’on veut. L’agence nous les avait promis pour cette fin d’après-midi mais ils ne sont pas encore arrivés. Après avoir passé un coup de fil à l’ambassade russe, le préposé nous dit qu’ils seront là demain matin dès 10 heures.
Comme notre train part à 11 heures, ça devrait marcher.
On profite de notre présence à Helsinki pour aller manger au restaurant avant de revenir au camping.

August 16. We return to Helsinki late afternoon to pick-up the visas for St. Petersbourg. In Vain! The agency has not yet received them but our train is booked for tomorrow 11 o’clock After a call to the Russian embassy we are promised the visa for 10 o’clock tomorrow…

Jeudi 17 août
A 10 heures on est à l’agence pour récupérer nos passeports qui cette fois sont bien arrivés.
Le train part à 11h00 comme prévu et 3h1/2 plus tard nous arrivons à St-Pétersbourg.
On cherche le meilleur moyen pour rejoindre notre hôtel et il nous semble bien que la solution s’avère être en taxi.
Un chauffeur ayant vu notre hésitation s’approche de nous nous propose de nous y amener pour 1400 roubles (23 CHF). On trouve un peu cher pour les 5 km de trajet et on finit par négocier à 1000 roubles (16.60 CHF). Après être arrivés à l’hôtel et demandé ce que valait réellement cette course, 400 roubles (6.60 CHF) aurait été le juste prix.
On voit bien que c’est partout pareil, le touriste se fait arnaquer à chaque fois qu’il ne connaît pas encore les us et coutumes de l’endroit visité.
Un petit tour à pied dans la ville pour faire connaissance avec celle-ci termine cette première journée.

Luckily the promise turns out to be true and after only 3 1/2 hours train ride and a very serious passport and visa control we arrive in St. Petersburg. A taxi driver brings us to the hotel after accepting an important price reduction to his first announced fare. We find out later that we still paid more than double of what you pay when the hotel orders the taxi. Welcome to a different world! This would not happen in any of the Scandinavian countries. Prices are definitely higher there than in Russia, but fares are fix. Lesson learned…

Vendredi 18 au Lundi 21 août.    Visite de Saint-Pétersbourg.

Saint-Pétersbourg a été fondée en 1703 par le Tsar Pierre le Grand.
Par son urbanisme résolument moderne et son esthétique d’origine étrangère, la nouvelle ville devait permettre à la Russie d’« ouvrir une fenêtre sur l’Europe » et contribuer, selon le souhait du tsar, à hisser la Russie au rang des grandes puissances européennes.
Elle a été la capitale de l’empire Russe jusqu’en 1917, année de révolution et accession de Lénine à la tête de la Russie. Depuis lors c’est Moscou qui tient ce rôle.
Saint-Pétersbourg a changé plusieurs fois d’appellation : elle a été rebaptisée Pétrograd de 1914 à 1924, puis Leningrad de 1924 à 1991, avant de retrouver son nom d’origine à la suite d’un référendum, après la chute du communisme.

Friday 18 to Monday August 21. St Petersburg visit.

Saint Petersburg is Russia’s second largest city with over 5 million inhabitants and an important port on the Baltic Sea. It was founded by Tsar Peter the Great in 1703 with the aim to open Russia more to the west culturally and economically. Until 1918 it was the capital of imperial Russia. The historical Center of Saint Petersburg is a UNESCO World Heritage site with its thousands of historical buildings and maintaining them represents a challenge for the government.

Cette très belle ville de plus de 5 millions d’habitants compte tant de trésors qu’il n’est pas possible d’énumérer tout ce que nous avons vu en 4 jours de visite.

There is so much to see here that we can only give you a small selection of what we have explored during those 4 days (roughly 20’000 steps per day ).

Première image en sortant de notre hôtel, le long de l’un des canaux.

view from the hotel gate: 

Là aussi, apprendre un peu de cyrillique va nous aider à comprendre les divers panneaux.
STOP pour celui-là !

A little bit of Cyrillic can be very helpful: Michel points at a STOP sign, and the hotel behind him is the Astoria!

Depuis le dôme de la Cathédrale St-Isaac la vue s’étend sur la ville et ses clochers dorés.

View from the dome of the St. Isaac’s Cathedral.

Déconseillée aux ochlophobes, la visite des sites tels que le « Peterhof », résidence d’été de Pierre le Grand demande de la patience.

The most visited sites are the splendid Peterhof and the Hermitage, summer and winter residence of Peter the Great. Consequently you will encounter masses of people and endless queues! (We are told it is better in winter…). And the sometimes surprising Russian organization does not help. E.g. For Peterhof you have to queue 5 times for different tickets and entrance (the boat, the parc, twice for the building and the return boat again). It is not possible to get one ticket for all. In addition non of the information panels are in English and the guards speaks only Russian (ok our fault that we don’t speak Russian) so you don’t really know where to queue for what. Oh, I forgot to say there seem to be different castle entrances and ticket counters for Russians, but we never found someone to could explain this to us…

 

Vue du canal de 400 mètres permettant à Pierre le Grand d’accéder à son pied à terre en bateau.
Les deux passerelles n’existaient pas à cette époque.

Afin de contourner l’attente interminable dans les queues, la meilleure manière est de prendre un guide. C’est plus cher mais ça en vaut vraiment la peine.
C’est ce que nous avons fait pour la visite de sa résidence d’hiver, l’Ermitage.
C’est le plus grand musée du monde en termes d’objets exposés (plus de 60 000 pièces dans près de 1 000 salles tandis que près de trois millions d’objets sont conservés dans les réserves). Avec ses 230 000 m2 de surface, dont 66 000 m2 consacrés aux expositions, il s’agit de l’un des trois plus grands musées d’art du monde aux côtés du Louvre et du Metropolitan Museum de New York.

To avoid the cue for the Hermitage we took a guide. This also helped to focus our visit since it is the worlds biggest museum with over 60’000 exponents and 400 rooms (some 3 million objects more are in storage).


Des personnes en costume d’époque attirent le touriste en vue d’une photo (payante).

At the entrance of the key attractions people with historical costumes invite you for a photo (and then ask you to pay 🙂 ).

Assister à un spectacle fait aussi partie de la visite.
Nous avons choisi le spectacle folklorique « Sentez-vous russe ! » avec dîner-buffet russe au Palais Nicolas.
Une magnifique soirée dans un cadre majestueux avec chants et danses russes exécutés par des artistes de grand talent.

For some exposure to Russian culture we assisted a folkloric singing and dancing show at the magnificent Nikolayevsky palace. We absolutely loved it! sorry no photos allowed during the show.

Le musée Fabergé, au sein du Palais Chouvalov, est un incontournable au vu de la superbe collection d’oeuvres des meilleurs orfèvres russes du 19ème et début du 20ème siècle.

The Fabergé museum at Shuvalov Palace.
The privately owned museum contains more than 4000 items of decorative applied and fine arts including a collection of the famous Easter eggs created by Fabergé for the last two Russian Tsars. Founded in 1842 Fabergé was a jewelry firm in particular famous for work of high quality and intricate details.

La plus célèbre étant les fameux œufs de Fabergé.
Le joaillier a réalisé une cinquantaine d’œufs entre 1880 et 1917, majoritairement pour la famille impériale russe, une tradition inaugurée en 1885 par le tsar Alexandre III qui avait offert à son épouse, la tsarine Maria Fedorovna, un premier œuf richement décoré de pierres précieuses pour Pâques.
Les œufs contenaient chaque fois une surprise.
Ces œufs sont estimés aujourd’hui entre 12 et 20 millions de francs pièce.

Fabergé designed a total of 50 Easter eggs for the Russian Tsar Family. Of these 43 are known to have survived and 19 are exposed here. The value of one of these eggs is estimated between 12 and 20 million CHF each…

Toujours dans les monuments remarquables, la Cathédrale « Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé » est à ne pas manquer.
Ce nom fait référence au sang versé lors de l’assassinat de l’empereur Alexandre II qui fut mortellement blessé à cet endroit le 13 mars 1881.
La construction commença en 1883 sous le règne d’Alexandre III, en tant que mémorial en l’honneur de son père.

Probably the most photogenic building in Saint Petersburg, the Church of Our Savior on Spilled Blood. Built on the site where Tsar Alexander II was fatally wounded by political nihilists in 1881.

Les fresques sont entièrement faites de mosaïques.
The walls are completely covered in mosaics. Absolutely superb!

Autre édifice historique, la cathédrale orthodoxe russe de Saint-Isaac.
Bâtie entre 1818 et 1858, sous les règnes des empereurs Alexandre 1er (1801-1825), Nicolas 1er (1825-1855) et Alexandre II (1855-1881). Elle a été inspirée par la cathédrale Saint-Paul de Londres et a été conçue pour accueillir 14 000 fidèles.

Another impressive church: Saint Isaac’s Cathedral was ordered by Tsar Alexander I in 1818. is the fourth largest cathedral of the world and it’s gold plated dome rises 101m. 25’000 piles were driven into the wet ground to secure the gigantic construction and innovative methods were created to erect the giant columns. The construction cost totaled an incredible 1 million gold rubles.



Impossible de passer du temps et surtout marcher beaucoup sans s’arrêter dans un restaurant.
Là aussi, difficile de faire un choix sans être conseillé.
Ne ratez pas le « Sadko », restaurant servant de la cuisine russe dont les serveurs sont étudiants du conservatoire et arrêtent leur service quelques instants pour entonner des chants du répertoire folklorique russe.

An important part to explore a foreign culture is the food! We went to many coffee places and restaurants tasting Russian soups, pies, pastries, ragout, ravioli etc and all of it was great. But there is one place we want to mention here the “Sadko”.
In this restaurant the waiters are students from the music academy and during little breaks they sing and play Russian folkloric songs for the guests. It was great!

Sur conseil du serveur à la voix de baryton, nous avons dégusté un esturgeon.
Servi sur un grand plat, très joliment roulé en boule sur un lit de salade, accompagné de pommes de terre, il s’est avéré délicieux.

For the food, we followed the recommendations of our baritone waiter and shared a whole sturgeon to celebrate our last evening in St. Petersburg 😋 (for once the fish and not the eggs!).
Obviously followed by a vodka, for better digestion 🙂 

Le restaurant « Teclo » ou l’ « Idiot » sont aussi à conseiller parmi tant d’autres.

Mardi 22 août
De retour au camping Rastila à Helsinki, il est temps de préparer la suite du voyage.
Réservation du ferry pour demain à destination de Tallinn, un peu d’internet pour la préparation du nouvel article du blog et dernière visite à Helsinki pour Sylke qui revient avec des mûres des marais et des bocaux vides, ce qui laisse augurer qu’il va y avoir bientôt une nouvelle confiture à bord de l’Azalaï.

Back in Helsinki we book the ferry to Tallinn, Estonia for the day after next which leaves Michel a day to select photos for the blog and for me to do some shopping in town 😁.

Mercredi 23 août
Comme mentionné hier, Sylke commence la journée par faire de la confiture aux mûres des marais que l’on déguste pour le petit-déjeuner.

August 23.
I had used the unique occasion to buy cloudberries on the market in Helsinki yesterday! So I quickly make jam in the morning before we take off to the ferry terminal.

On quitte le camping vers les 10 heures pour rejoindre le terminal du ferry avec toutefois un petit tour au marché à Helsinki pour faire provision de fraises et raisinets en cours de route.

On the way we also fill up on strawberries and red currents.

Qui vont être dégustés dans d’excellents petits déjeuners.

Bye the way, the late strawberry season in the Nordic countries has allowed us to have strawberries for almost every single breakfast since we left CH in mid may!
With all the antioxidants in red fruits we must look younger now than 6 months ago 😄.

2h30 de traversée entre Helsinki et Tallinn nous font arriver dans cette capitale de l’Estonie.
Nous nous rendons directement au camping du port « Las Piritas » et organisons la suite de notre voyage.
Sylke fait une petite crise météo en voyant que les prochains jours annoncent un temps changeant et assez frais dans les pays baltes, (entre 13°C et 15°C au plus chaud de la journée) alors qu’au sud de Vilnius il fait grand soleil et 24°C.
On va laisser la nuit nous porter conseil et revoir la situation demain après la visite de Tallinn.

The ferry only has to cross 80km of the Baltic Sea to get to Tallinn the capital of Estonia.

Jeudi 24 août
Petit pays, situé le plus au nord des trois pays baltes l’Estonie est grande comme la Suisse mais compte seulement 1,3 millions d’habitants, dont près de la moitié vivent à Tallinn, la capitale.
La vielle ville de Tallin a été bâtie à l’époque de la ligue de Hanse, entre le XIII et le XVIème siècle.
Là, pas moyen de comprendre quoi que ce soit Avec ses ruelles pavées, ses lampadaires de fer forgé, ses clochers gothiques et ses marchés médiévaux c’est un véritable bijou.
Nous en parcourons les rues et les places durant tout l’après-midi.

Estonia is the most northern country of the 3 Baltic countries.
All three countries obtained independence from the Soviet Union in 1991 and are members of the European Union since 2015.
During roughly 1000 years they were occupied by the Danish, the Swedish, the Russians, the Germans and then again by the Russians.

Estonia is about as small as Switzerland but has only 1.3 million inhabitants of which close to 50% live in Tallinn. It has a fast growing economy and since independence has rapidly developed its IT sector, becoming one of the words most digitally advanced societies. Tallinn is often called the Silicon Valley of Europe with the highest number of startups per person in Europe. Did you know that Skype was developed here!
If you visit Estonia you can somewhat feel this dynamic economy in Tallinn, where new office buildings with creative architecture can be seen outside of the historic town center and free internet is available in all public places and coffees. However, the country side is a very different story where retired people with a pension of 300 € per month struggle to pay rapidly increasing prices for food and electricity…

 

Un petit creux se fait sentir. C’est le moment de nous rendre dans un petit restaurant isolé du tourisme qui propose une cuisine comme à la maison, où c’est en guignant dans les casseroles que l’on choisit ce que l’on veut manger.

Tallinn’s Old Town is one of the best preserved medieval cities in Europe. It is great to just stroll through the cobblestone streets and admire the beautiful houses.

In the evening we eat outside the touristy center in a cosy little restaurant where you can chose your meal from 3 big pots on the stove. Just like at grandmas 😊.

Vendredi 25 août
Il pleut toute la journée, et seulement 12°C !!!

August 25.
A low pressure zone hits us with rain all day and 10-12degrees. Perfect for reading and working a bit on the blog.
(just don’t look at the weather at home, 28 degrees 😩).

On décide de rester au camping, de se mettre au chaud et d’avancer avec l’article du blog.
Ça va aussi !!!

Samedi 26 août
La pluie s’est calmée et l’on en profite pour commencer notre tour à travers l’Estonie.
En suivant la côte nord en direction de la Russie, notre premier arrêt sera pour les chutes de Jägala.
Réputées les plus hautes du pays avec leurs 8 mètres de hauteur, ces chutes atteignent une largeur de 70 mètres durant les périodes de fort débit, c’est-à-dire au printemps et en automne. L’eau des cours d’eau et des lacs scandinaves est généralement chargée d’oxyde de fer, ce qui lui confère une couleur brunâtre que l’on distingue très bien dans cette chute.

August 26.
We leave Tallinn direction east (only 200km to the Russian border) and time our visits with the little dry slots the rainy weather offers.
First stop at the Jägala waterfall. It is the biggest of the country with 70m width. At least in Spring and autumn. Even more than in Sweden and Finland the water here is brown reddish from iron oxide.

Toujours en longeant la route côtière, nous faisons halte à la Tour de garde de Kiiu.

Next stop along edge cost is the Kiiiu tower. It is a medieval defensive tower house build in 1520 by the local lord of the manor Fabian von Tiesenhausen. In times of war or unrest the whole family moved into this tower.

Cette tour, datant de 1517, faisait partie d’une exploitation agricole et servait d’abri à la famille lorsque des conflits sévissaient dans la région.
Aujourd’hui, Mare et Letha, deux dames retraitées, reçoivent les touristes de passage et leur racontent l’histoire de la tour et proposent café et biscuits faits maison.

Today Mare and Letha two sweet retired ladies welcome us. They tell the story of the building and serve us coffee and home made Estonian cake. Both are retired and improve their pension this way. We also learn a bit about their life under the Russian regime and that life fore retired people is harder now, even though all the rest is definitely better they say. What a pity that we can only communicate through Letha’s limited English. 😥 

C’est reparti pour un petit bout et comme il est temps de faire une lessive, nous cherchons dans notre guide un camping disposant d’une machine à laver le linge et d’un séchoir.
Le « Mereoja », un peu plus loin sur la côte offre tout ce dont nous avons besoin et c’est donc là que nous terminons cette journée.
Ce soir, nous participons à une tradition scandinave ( The Bonfire night / La nuit des grands feux ). Datant du temps des Vikings qui allumaient des feux sur les côtes de la mer Baltique pour avertir d’un danger, cette tradition a été reprise par la Finlande en 1992, à l’occasion du 75 anniversaire de son indépendance.
Depuis, elle s’est répandue dans tous les pays bordant la Baltique en signe d’unification de ces populations, qui sont invitées, chaque dernier samedi du mois d’août à 20h30 pour l’Estonie, d’allumer un feu sur la plage afin que de chaque endroit au moins 3 feux soient visibles.

In the evening we look for a campground with washing machine and find the perfect place called Mereoja. Right at the cliff to the see and with a little sauna.
From the owner we learn that tonight is the night of the “Ancient Lights”. A tradition from the Vikings to light bonfires at the cost to guide their ships into safe harbour. This tradition was revived by the Finish in 1992 to celebrate 75 years of independence. Today this tradition is adopted by more and more people at the coast of the Baltic see on the last Saturday of August each year as a sign of unification.

Dimanche 27 août
Lessive faite, nous reprenons la route, toujours vers l’est et allons jusqu’à la frontière russe.
Un petit arrêt en route dans la réserve naturelle d’Ontika, où l’on peut y admirer la cascade de Valaste.
Cette partie de la côte étant bordée de falaises, cela a obligé la rivière de chuter d’une hauteur de 30 mètres et ainsi créer cette curiosité touristique.

August 28.
We continue direction Russian border and visit the waterfall of Valaste that drops 30m off the cliff into the Baltic Sea. We realize that the sight will be more impressive in spring with the snow melting.
 

Une heure plus tard, nous arrivons à Narva, ville frontière avec la Russie.
La ville, malgré qu’elle soit rattachée à l’Estonie est en majorité peuplée par des Russes qui avaient choisi de rester là après la chute du communisme en 1991.
On y trouve encore beaucoup d’immeubles de l’époque communiste qui sont aujourd’hui plutôt décrépis.
Ce qui surprend en s’approchant de la frontière Russe est de voir que celle-ci est fermée par des portails grillagés qui laissent entrer une seule voiture à la fois. Celle-ci subit alors un contrôle approfondi jusque sous le capot moteur.

One hour later we arrive at Narva at the Russian border.
The town belongs to Estonia but is mainly inhabited by Russians. During the Soviet regime mainly due to forced relocation the number of Russians in Estonia had grown from 23’000 to 550’000 many returned home in the first years after 1991. Today 320’000 Russians (24% of the population) still live in Estland mainly concentrated in the north and east of the country and many still struggle with integration.

The town was heavily destroyed during WW II and today many buildings constructed during communist times are in bad shape. Despite this and the impressively fenced Russian border ( cars enter one by one and get searched thoroughly) the town shows a friendly face with a well restored huge medieval fortress and a lovely park all along the river that separated both countries.

Un magnifique château-fort (Le fort d’Hermann ou fort de Narva) a été construit à cet endroit au 13ème siècle par les Danois qui occupaient la région à cette époque.
Il devient une forteresse suédoise, lorsqu’au 16ème siècle, le royaume de Suède se rend maître de la région.
Il est pris ensuite par les Russes, lors des conquêtes de Pierre le Grand.
Ayant subi de gros dommages lors de la dernière guerre mondiale, il a été restauré et sert aujourd’hui de musée racontant son histoire à travers les âges.

The impressive Nava fortress was constructed by the Danish during the 13th century. 

Pendant la saison d’été, des artisans locaux font découvrir leurs produits à l’occasion d’un marché médiéval sis dans la cour du château.

A la sortie de la ville, tout en longeant une forêt, notre regard est attiré par une explosion de couleurs au sein de celle-ci. Intrigués, nous nous arrêtons et découvrons que c’est le cimetière du lieu. Sur plus de 2 kilomètres, entièrement situé sous le couvert de la forêt de pins, le cimetière comprend des centaines de tombes, toutes magnifiquement fleuries.

At our departure from the town we discover a cemetery in the middle of the forest. Under the pine trees all graves are decorated with colourful flours. We discover later that all cemeteries here are in the forest shaded by pine trees which creates a very pleasant, somewhat protected atmosphere. A really nice tradition we find!

On entame maintenant notre progression vers le sud.
Arrivés à Kurmäe, nous visitons le couvent de Pühtitsa.
En 1888, une nonne est envoyée depuis le monastère de Kostroma Ipatiev pour établir ce couvent.
Six églises, dédiées à différents saints font partie du couvent dont la plus remarquable est la Cathédrale orthodoxe russe achevée en 1910.

From here we turn south along the Easter border and arrive at Pühtisa convent that was founded in 1888. During our visit the Sunday orthodox evening mess starts. The Cathedral fills up very quickly (mainly with Russian speaking people). Something we have not seen for any of the catholic or Protestant churches here. Apparently many Estonias are atheists or neopagans.

C’est au bord de la rive nord du lac Peipsi que nous faisons halte pour la nuit.

We spend the night at the sandy beaches of lake Peipsi, which is the biggest lake of the Baltic countries (6 times lake Geneva) and forms the boarder between Estonia and Russia.

 

Lundi 28 août
Au réveil ce matin, nous avons la bonne surprise de voir que le soleil a refait son apparition.
Mais ce n’est pas la seule bonne surprise du matin.
En nous baladant dans la forêt autour de l’Azalaï, nous nous apercevons que le sol est par endroit tapissé de myrtilles, mais aussi d’airelles, et cerise sur le gâteau, de chanterelles.
Le temps de récupérer des récipients et c’est parti pour la cueillette.
Une petite heure plus tard, ce sont 500g de myrtilles, 500g d’airelles et 850g de chanterelles que nous avons récoltés.

In the morning we see that the forest along the beach is full of blueberries, cranberries and even chanterelles! 1 hour later we have picked 500g of each of the berries and 850g of mushrooms! So we know what will be on the menu for the next days! 😋

En début d’après-midi, nous reprenons la route et restons le long de la côte de ce grand lac jusqu’à Kallaste.
Ici, ce sont des falaises de sable rouge qui bordent le rivage et donnent à l’endroit un charme particulier.

Apart from wonderful sandy beaches, lake Peipsi has intensely red cliffs.

A peine repartis que  nous apercevons l’un des habitants du village assis devant un petit étalage de légumes.
Comme nous aimons bien les produits du jardin, nous lui en achetons quelques uns.
En lui demandant le prix, on comprend vaguement que tout est à 2€ le kilo.

One more time we regret that we don’t speak any local language while we buy vegetables from an old man that certainly also tries to improve his pension by selling vegetables from his garden.

On continue notre route jusqu’à Tartu où nous trouvons un joli endroit au bord de la rivière Emajögi pour passer la nuit.

Mardi 29 août

Au petit matin, les pêcheurs sont à l’oeuvre au bord d’une rivière brumeuse.

From here the old university town Tartu is our next destination.

Fishing seems to be a national sport in Estonia and we see people fishing at any lake and river.
And again early this morning (sunny 😀, but chilly) a fisherman joins us at the river where we have spent the night.

La plus grande partie de la journée est consacrée à la visite de la ville.
Tartu est avec ses près de 100’000 habitants la deuxième plus grande ville d’Estonie après Tallinn.
Elle est aussi ville universitaire depuis 1632 et aujourd’hui, les étudiants représentent 25% de la population.
Au centre de la vielle ville, sur la place Raekoja se trouve le très joli hôtel de ville datant du 18ème siècle, devant lequel une fontaine, représentant un couple d’étudiants s’embrassant sous un parapluie leur est dédiée.

Tartu is the second biggest city of the country with 100’000 inhabitants. It is home to the nation’s oldest university created by the Swedish in 1632. The students represent 25% of the cities population which makes it a very young and lively place.
Even the fountain in front of the town hall represents a kissing student couple.

De là, partent les rues piétonnes dans 2 directions.

Au début de l’une d’elle, se trouve la maison penchée, l’une des curiosités de la ville.
You have to look closely but this house leans seriously towards the left!

Nous visitons aussi le quartier bohémien avec ses jolies maisons de bois….

We do a tour of the older part of the town with the typical wooden houses.

…..et parcourons le sentier qui longe la rivière Emajögi qui et le centre d’intérêt des pêcheurs, des canoéistes et autres baigneurs qui n’hésitent pas à aller nager dans une eau à 15°C.
Nos pas nous amènent dans la cour d’une vielle usine de sous-marins (qui fabriquait des fermetures éclair factices pour tromper la population), aujourd’hui convertie en locaux pour le démarrage de nouvelles start-up.

And finally get to a disused submarine factory which also manufactured fake sips to hide its true occupation. The building is revived now for startups including some creative restaurants where we taste a cappuccino from coffee roasted on site and Indian, vegan ice cream made from cashew nut milk and cardamom. 😋

De retour à l’Azalaï, nous reprenons notre progression et parcourons encore une quarantaine de kilomètres pour rejoindre les bords de la rivière Elva. Nous passons la nuit sur un parking en milieu de forêt, point de départ d’une randonnée que nous ferons demain.

Mercredi 30 août
Petit déjeuner léger avant d’entamer la randonnée car à midi nous avons prévu d’aller manger la truite dans un cadre enchanteur.
La randonnée serpente à travers la forêt puis rejoint les bords de la rivière Elva…..

August 30.
A short 6km hike along the river Elva brings us to our main destination of the day…

….avant de rejoindre, après 6 kilomètres de marche, le restaurant aux truites.

fish restaurant right at the river 😊

L’endroit est magnifique. Directement au bord de la rivière, ce restaurant de plein air donne le choix de s’installer sur de petites estacades sur le cours d’eau ou autour de 2 étangs dont l’un est occupé par une bonne cinquantaine de truites.
Dès notre arrivée, on nous met chacun une canne à pêche à disposition avec 3 sortes d’appâts.
Après une dizaine de minutes, Michel ferre une grosse truite et s’apprête à la filocher…..

The idea is to fish your trout. It is then hot smoked and served with potatoes and salad.

We get equipped with two fishing rods and get started. I have never fished before. Michel’s father was a passionate trout fisher but Michel hasn’t inherited much of the passion nor the skills. Great start!
Even though there are lots of trout in the small pond we try in vain. Michel has one on the rod for a few seconds but then loses it again. That’s all!
Desperate we ask for help and the cook himself catches one for us in 10 second! Shame on us! in a country of passionate fisherman this is rather embarrassing. 😳

…. quand celle-ci, d’un vigoureux coup de queue arrive à se décrocher. Zut ! Raté.

Depuis ce moment, plus aucun poisson ne s’intéresse aux appâts proposés et c’est le cuisinier lui-même qui vient nous proposer un coup de main.
Il prend une canne, trempe l’hameçon dans l’eau sans appât, et 10 secondes plus tard il ferre une truite qui finit dans la filoche en un clin d’œil.
Déçus de notre prestation, nous devons nous rendre à l’évidence que nous avons encore un long chemin à faire si nous voulons nous convertir à la pêche.
La truite est disposée sur une feuille d’aluminium avec citron et petites herbes et mise dans un fumoir pour quelques minutes.

Never mind, the fish is delicious and we are much more successful in eating it all. 😁

En attendant, le propriétaire nous invite à déguster un produit de son cru.
Une eau de vie de pomme tirée à 71% d’alcool.
Faut s’accrocher, ça décoiffe et donne des couleurs !

While the meal is being prepared for us, comes the second test. « Can you tell how much alcohol is in this schnapps?
Shame again, we guess anything between 40 and 50%. But had we known that it is 71% at least I would have taken a smaller sip! It really burns in the throat for a long time !!!

C’est un bon moment et un délicieux repas !

Nous quittons l’endroit à regret mais le prochain endroit où nous nous rendons promet d’être pas mal non plus.
C’est au bord d’un petit lac, par un soleil radieux et une température estivale que nous passons le reste de l’après-midi à digérer notre repas.

We spend the afternoon at the next lake and digest. 😴

Et en prime, un joli coucher de soleil.

And are rewarded by a splendid sundown!

Malgré l’heure tardive, nous décidons de faire encore une heure de route juste avant la nuit pour rejoindre un site de canoë qui propose la visite d’une gorge sinuant entre des falaises de couleur rouge.
Ça c’est pour demain.

Jeudi 31 août
Grand soleil et douceur nous accueillent au réveil. La journée s’annonce bien !
Petite désillusion un peu plus tard lorsque nous nous renseignons pour notre sortie en canoë.
C’est la fin de la saison et sans réservation il n’est pas possible d’en louer un à l’improviste.
Bon, tant pis ! Au lieu de descendre la rivière au fil de l’eau, nous faisons le trajet à pied. C’est joli aussi !

August 31.
With the quickly changing weather here we have taken the habit to check the forecast:
One more sunny day and then rain again.
😬
To make the most out of it we decide for a canoeing tour in a gorge.
We are all motivated and look for a place to hire.
To our dismay we discover that we are now outside the season and unless planned ahead canoeing is not possible. 😢

Ok we walk instead… and still enjoy the day 😊

Après cela, nous retournons à Otepää et à deux pas de là, une place de parc nichée au bord d’un petit lac nous accueille pour la nuit.
Le temps étant idéal pour une baignade, Michel ne s’en prive pas.

Vendredi 1er septembre
Journée maussade comme annoncée hier par la météo.
Nous la passons majoritairement dans l’hôtel Spa Pühajärve à Otepää et profitons même d’un massage complet du corps.
En fin d’après-midi, nous reprenons la route jusqu’à la frontière du pays que nous quittons pour entrer en Lettonie.

Next day:
What best can you do with a cold rainy day?
Go to the SPA: sauna, swimming, massage 😴.
Another perfect day!

Very relaxed we cross the border to Latvia…

Nous roulons jusqu’à Aluksne et terminons la journée sur la rive d’un autre joli petit lac.

… and spend the night at another pretty lake.
(Yes there are many lakes in the Baltic countries 😉 ).

C’est aussi là que nous terminons cet article en espérant vous avoir procuré du plaisir dans sa lecture.
Nous vous donnons rendez-vous d’ici un mois pour le suivant qui va traiter de notre passage en Lettonie, Lituanie, Pologne, un peu de Tchéquie et Autriche.
Ce sera d’ailleurs notre dernier article de la saison, après c’est retour à la maison.

This is it for the moment. We hope you have all spend a great summer and are returning happily to work while we continue our trip through Latvia and Lithuania and then return home via eastern Poland, a little bit of Czech Republik and Austria…

Amitiés de Milke

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Finlande, St-Pétersbourg et Estonie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *